Culture et identité

"Mémoires croisées" : l’importance de la connaissance de notre Histoire

Dans deux semaines, rencontre au Sénat avec le Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage

Témoignages.re / 25 avril 2012

Le 9 mai de 14h30 à 18h, sous le haut patronage de Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, la Délégation sénatoriale à l’Outre-mer, présidée par Serge Larcher, organise avec le Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, présidé par Françoise Vergès, une rencontre intitulée "Mémoires croisées". La rencontre est organisée en deux temps, autour de deux questions :
• Pourquoi est-il important d’intégrer les mémoires et l’histoire coloniales dans le récit national ?
• Comment engager concrètement le processus de mise en conversation des histoires coloniales ? Et faut-il envisager une commission "Vérité et Justice" ?
Voici une présentation de cet événement par ses organisateurs.

Cette rencontre aura lieu dans les Salons de Boffrand au Sénat à l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, célébrée en France et Outre-mer le 10 mai 2012. En réunissant des sénateurs, des historiens, des anthropologues, des artistes et des acteurs culturels et associatifs, elle a pour objectif de mettre en conversation des mémoires issues de la longue histoire de la colonisation française. Sans effacer les différences entre les situations, il s’agit d’entamer le processus de mise en commun des récits et des mémoires jusqu’ici fragmentés.
L’histoire de la société française intègre les récits et les mémoires de l’hexagone et des terres des Outre-mers, où des peuples autochtones, des descendants d’esclaves, de travailleurs engagés, de migrants, de bagnards et de colons, sans oublier les nouveaux migrants, ont forgé des cultures nouvelles.
Cette France plurielle accorde une place égale à chacune de ces mémoires. Pour s’extraire des représentations qui stigmatisent, il faut faire mieux connaître l’histoire de tous, sans aucune discrimination et avec le respect dû à chacun. En transmettant et en enseignant ces histoires, la société avance sans oublier, en se rassemblant autour d’une histoire commune qui accorde une juste place aux récits jusque-là marginalisés. Car nous sommes tous les héritiers de cette histoire.

Une rencontre publique

Il ne s’agit pas d’un colloque, mais d’une première rencontre pour jeter les bases d’une conversation commune. Chaque temps sera introduit par l’intervention d’un chercheur (15 minutes). Après l’intervention des sénateurs, chaque invité-témoin fera part de sa réaction et pourra énoncer une proposition concrète. La parole sera ensuite donnée à la salle, sur le même principe : une intervention courte et concrète.
La rencontre sera animée par Françoise Vergès, Présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage.
Après l’ouverture de la rencontre par Serge Larcher et sa présentation par Françoise Vergès, il y aura des interventions de Benjamin Stora sur "Les enjeux autour du passé colonial de la France pour la cohésion sociale", de Pascal Blanchard sur "Le rôle des images dans la transmission des mémoires" et de Michel Giraud sur "Les enjeux des mémoires des Outre-mers". Une synthèse des propositions sera faite par Françoise Vergès.
La rencontre sera publique et retransmise en direct sur le site Internet du Sénat www.senat.fr puis accessible en VOD.

Samedi prochain à l’Entre-Deux, manifestation commémorative sur l’abolition de l’esclavage

La Commune de l’Entre-Deux et l’association "Capitaine Dimitile" invitent la population à la célébration de l’anniversaire de la signature du décret sur l’abolition de l’esclavage en compagnie de Danyèl Waro le samedi 28 avril 2012.

Dans le cadre de cet anniversaire (le 27 avril 1848), l’association "Capitaine Dimitile" organise une manifestation culturelle samedi prochain sur la place de la Liberté à l’Entre-Deux à partir de 11h15.

Au programme :

11h15-11h30 : Lecture du décret de 1848 sur l’abolition de l’esclavage.

11h30-12h : Représentation théâtrale avec la "Républic marrone".

Reprise des activités à 13h.

13h-15h : Kabar la Kour avec Danyèl Waro.

15h-16h : Conférence sur le thème "Contexte historique de l’abolition de l’esclavage". Exposition des travaux de l’association.


Kanalreunion.com