Culture et identité

« Mersi Élie èk son bann frèr la robélé laba Sin-Lé »

Mardi dernier avec Rasine Kaf à Saint-Paul

Témoignages.re / 8 novembre 2013



JPEG - 130 ko
La cérémonie s’est déroulée devant la stèle érigée à Saint-Paul en mémoire des quinze esclaves décapités dans le pays après la révolte de novembre 1811 et parmi lesquels sont cités Élie, Paul, Vincent et Zéphir.
Avec un bouquet de fleurs déposé par Rasine Kaf devant la statue.

Comme annoncé dans "Témoignages" mardi dernier, ce jour-là, l’association Rasine Kaf a organisé en fin d’après-midi à Saint-Paul, sur le parc de l’Appel du 18 Juin, une cérémonie pour la célébration du 202ème anniversaire de la révolte de nos ancêtres esclaves dans la région de Saint-Leu en novembre 1811. Une quinzaine de personnes ont participé à cette cérémonie, qui s’est déroulée devant la belle statue réalisée en hommage à ces esclaves rebelles, et en particulier les quinze décapités en public après la révolte en avril 1812 (2 à Saint-Denis, Saint-Pierre et Saint-Benoît, 4 à Saint-Paul et 5 à Saint-Leu).

Ghislaine Bessière, qui a animé cette rencontre au nom de Rasine Kaf, a notamment souligné la reconnaissance que nous devons à ces ancêtres, qui «  dann se périod lanfèr lésklavaz, la amont anou shomin la liberté, la dinité. Zot lé mor akoz zot la kass zot shènn. Azot minm nout zarboutan, nout zarlor ». La cérémonie « pou di mersi Élie èk son bann frèr la robélé laba Sin-Lé, mersi tout bann zésklav la parti an maronaz pou kass zot shènn é mersi tout nout bann zansèt la mazine tout kalité manièr pou rézisté dann bitasion  », fut aussi marquée par d’autres interventions, comme celle de Sudel Fuma et un beau fonnkèr proclamé par Marilyne Dijoux.


Kanalreunion.com