Culture et identité

« Migrations indiennes, arts, histoire »

Colloque régional ODI au Musée Stella

Témoignages.re / 19 août 2016

Le colloque régional « Migrations indiennes, arts, histoire », s’est déroulé vendredi 12 août au musée Stella en présence d’un public curieux et intéressé par les interventions proposées. La journée s’est clôturé par un historique de l’introduction de la danse classique indienne à La Réunion illustrée par les élèves d’Oumarani Cannane, du conservatoire à Rayonnement Régional.

JPEG - 28.3 ko

L’Organisation pour les Intiatives de la diaspora (ODI) invitait vendredi dernier à débattre d’une approche transdisciplinaire à partir de l’engagisme. Ce débat eut lieu sous forme d’un colloque qui s’est tenu dans l’ancienne usine sucrière de Stella, devenue un musée. Ce lieu symbolique est en effet chargé d’histoire pour nos ancêtres qui ont permis à l’industrie sucrière de se développer, en travaillant dans des conditions difficiles. Parmi ces ancêtres, nombreux sont venus de l’Inde. Certains sont repartis, d’autres se sont intégrés dans le peuple réunionnais.

Le colloque régional « Migrations indiennes arts histoire » a regroupé sur une journée des chercheurs réunionnais qui ont présenté un aspect de leurs recherches dans une approche pluridisciplinaire. Des thématiques diverses ont été abordées : histoire, littérature, art pictural (padons, lithographies de Roussin, mandala), joaillerie, arts sacrés (bal tamoul, tambours malbars). Des exposés ayant trait aux autres colonies ayant accueilli des engagés indiens ont également été présentés (Ile Maurice, Trinidad).

Comprendre et connaître

JPEG - 31.1 ko

Après les vœux du consul de l’Inde Sanjeev K. Bhati, la présidente de l’ODI, (Organisation pour les Initiatives de la diaspora) Céline Ramsamy-Giancone a rappelé les objectifs du colloque : jeter les premières bases d’une approche transdisciplinaire à partir de l’engagisme, diffuser les recherches scientifiques afin de lier histoire régionale et histoire nationale. Prosper Eve, président du comité scientifique, a ouvert le colloque par une leçon très détaillée sur deux structures du patrimoine artistique des Indiens hindouistes de La Réunion, en l’occurrence des statues arrivées de l’Inde au XXe siècle. Des interventions originales ont ponctué la journée, en lien avec l’esthétique et l’engagisme. Des thèmes novateurs ont été abordés telle la condition des femmes engagées dans les colonies britanniques par Sheela Narayanin, ou le « tambour malbar objet d’étude de l’ethnomusicologie » par Stephanie Folio. Céline Ramsamy-Giancone, et Coraline Ranganaguy-Parthenay, adjointe à la direction scientifique du musée et coordonnatrice du colloque se sont déclarées entièrement satisfaites de l’impact de cette journée d’études qui a su allier recherche et divertissement. En effet la journée s’est clôturée par une démonstration de danse classique par les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional.

JPEG - 73.6 ko
Sheela Narayanin (ODI) Coraline Parthenay (musée Stella Matutina) Céline Ramsamy (Présidente ODI).

A travers cette manifestation, l’ODI a proposé aux Réunionnais et visiteurs du musée de comprendre et connaître l’histoire de l’engagisme, dont est issue une grande partie de la population par le biais des métissages. « Nous souhaitons ainsi sensibiliser et permettre au grand public de s’approprier la richesse de cet héritage patrimonial commun. » affirment la présidente Céline Ramsamy-Giancone et Coraline Ranganayaguy, adjointe à la direction scientifique.

Echanges interculturels

L’un des objectifs de l’ODI-Réunion est de diffuser les connaissances scientifiques ayant trait à l’histoire et la culture des Réunionnais d’origine indienne. Elle regroupe les principaux doctorants et docteurs travaillant sur ces axes de recherche, et met en valeur leurs travaux en organisant des conférences ou des colloques. L’association publie également des articles dans des revues liées au monde de la recherche ou diffusées auprès du grand public, telle la revue trimestrielle du Cercle Généalogique de Bourbon. L’invité d’honneur du dernier colloque international de l’ODI était le prix Nobel de littérature Jean-Marie Le Clézio, invité en 2014 à échanger avec les Réunionnais sur le thème de l’Interculturel.

Pour cette année, l’association, dans le cadre d’une convention signée avec le Musée Stella Matutina, propose aux Réunionnais de découvrir les richesses des objets d’arts liées à la présence historique des originaires de l’Inde à l’île de La Réunion.

La prochaine conférence aura lieu le vendredi 9 septembre, à 18 heures au musée Stella Matutina. Michèle Marimoutou-Oberlé présentera sa thèse soutenue en 2015 sous le titre « Engagisme et contrôle sanitaire, les lazarets de quarantaine ».

JPEG - 95.3 ko


Kanalreunion.com