Culture et identité

Mijanona kely mandiniha - Kas in poz

De Madagascar à La Réunion, deuxième album de Dé Pat Atèr, le groupe de Tiloun

Témoignages.re / 10 juin 2011

C’est sur la terre de nos ancêtres malgaches que Dé Pat Atèr, le groupe de maloya de Tiloun, a trouvé une partie de l’inspiration retranscrite dans son second album. Présentation de la résidence d’artistes par l’équipe de Dé Pat Atèr, un retour aux sources dans l’île sœur.

Le groupe de maloya Dé Pat Atèr, emmené par son leader Tiloun, a effectué, dans le cadre de la réalisation de son deuxième album, une résidence d’artistes à Madagascar à la première quinzaine de mars 2011.
Cette résidence émane d’une profonde ambition d’échanges de musiques traditionnelles. La musique traditionnelle malgache étant une des sources majeures de la musique traditionnelle réunionnaise, essentiellement représentée par le Maloya, et reconnue par l’UNESCO depuis le 1er octobre 2009 comme Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.
Cette résidence s’inscrit donc au cœur d’un véritable hommage à nos ancêtres malgaches, qui nous ont légué, nous, peuple réunionnais, un héritage cultuel et culturel incroyablement riche et qui ne cesse de vivre dans l’âme réunionnaise. Le Maloya (musique, chant, danse, rite propre à l’Ile de La Réunion) en tire sa source.
Cet échange avec des musiciens malgaches a donné lieu à une rencontre musicale inédite entre le Maloya et les musiques traditionnelles issues du Nord-Ouest et l’Est de la Grande Ile, une très belle rencontre qui a donné naissance à un très beau spectacle rempli d’émotions de par les apports instrumentaux et vocaux malgaches qui sont venus prendre place et envelopper le Maloya poétique de Tiloun. De la polyrythmie à la polyphonie, la rencontre des techniques et des expériences de chacun. Du lien historique, artistique et ethnomusical entre le Maloya et les musiques traditionnelles de Madagascar, entre autres le Antsa de la côte Ouest, qui est très intime et très proche du Maloya, au travers des techniques musicaux, les phases de danse, la philosophie des textes et surtout les mélodies de diction.
La résidence s’est concrétisée mardi par la sortie du deuxième album de Tiloun et du groupe Dé Pat Atèr. Cette date sera suivie d’une tournée promotionnelle jusqu’à la fin de l’année 2011, entre La Réunion et Madagascar.


« Kas in poz » , que l’on traduit en malgache par « Mijanona kely mandiniha » , prend tout son sens à travers les paroles de Tiloun :
« Poz anou in linstan pou akouté, pou santi, pou mazine ansanm, nout muzik, nout kiltir
Pou nou partaz zordi nout zistwar, èk domin nout lavenir… »


L’équipe de « Kas In Poz » :
Direction artistique : Rajery
Equipe malgache : Soamaiva (chant, danse), Dana (chant, katsakatsa, kabosy, danse), Daniel (chant, marovany).
Equipe réunionnaise : Tiloun (chant, kayanm), Mickaël (sati, roulèr, chant), Nicolas (congas, djembé, chant), Jean Yves (roulèr, djembé, chant), Stéphane (chant, roulèr).


Mars à Madagascar

Voici un retour sur les dates de la résidence d’artiste sur l’île sœur.

Du lundi 7 mars au vendredi 11 mars : IFM d’Antananarivo.
L’Institut français de Madagascar (ex-CCAC), sous la direction et le parrainage de M. Alain Monteil, a accueilli la résidence d’artistes en ces locaux pendant 5 jours.
Un concert de restitution de la résidence s’est tenu le vendredi 11 mars 2011 à 19h, dans la grande salle du Centre culturel français, en présence d’un public franco-malgache.

Du lundi 14 mars au samedi 19 mars : Studio Mars à Antananarivo.
L’équipe s’est retrouvée au mythique Studio Mars pour enregistrer l’album “Kas In Poz”, le studio avait d’ailleurs déjà accueilli depuis son siècle d’existence beaucoup de styles musicaux et de Réunionnais, mais c’était bien la première fois qu’il captait au travers de son micro la rythmique du Maloya.
La partie mixage et mastering a été assurée à La Réunion par le studio Mac Donald et la partie pressage a été réalisée par le biais de Master CD Lab.


Kanalreunion.com