Culture et identité

Mort du réalisateur Claude Chabrol

Témoignages.re / 14 septembre 2010

Le réalisateur français Claude Chabrol décédé ce dimanche 12 septembre à l’âge de 80 ans.
Avec la disparition de ce précurseur de la Nouvelle Vague, auteur de films sombres et mordants, le cinéma français est en deuil.
C’est Christophe Girard, adjoint à la Mairie de Paris chargé de la Culture, qui a annoncé cette triste nouvelle sur sa page Facebook.
Il écrit : « C’est depuis Gennes-sur-Loire en Anjou où il habita longtemps que j’apprends le décès de Claude Chabrol, immense cinéaste français, libre, impertinent, politique et prolixe. Me viennent en mémoire "Le Bateau Sege", "Le Boucher" avec la sublime Stephane Audran, "Violette Noziere", "Madame Bovary" ».
Avec des cinéastes comme François Truffaut, Éric Rohmer et Jean-Luc Godard, Claude Chabrol était l’un des fers de lance de la Nouvelle Vague, un courant apparu dans les années 50.
C’est d’ailleurs avec certains de ces camarades qu’il débute comme critique de cinéma dans les “Cahiers du cinéma” entre 1952 et 1957.
Claude Chabrol entame ensuite une carrière de réalisateur où il prend goût à critiquer la bourgeoisie et l’hypocrisie qui règne bien souvent dans ce milieu.
La trame de ses films est souvent la même : une ville provinciale, des secrets de famille, des non-dits, des personnages vivant en vase clos, qui s’épient et nourrissent une haine profonde les uns envers les autres.
Pour ses films, Claude Chabrol a des acteurs fétiches comme Jean Poiret, Philippe Noiret ou encore Isabelle Huppert, dont il met en lumière tout le talent dans 8 de ses films (dont un téléfilm).
Avec l’acteur Jean Yanne, il signe deux chefs-d’œuvre : “Le Boucher” (1970) et “Que la bête meure” (1969).
Claude Chabrol a environ 80 films à son actif en tant que réalisateur, mais il est également acteur.
Récemment, il a joué dans “Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar”.
Sur sa page internet, Christophe Girard conclut : « Merci Claude Chabrol, merci pour le cinéma », une référence au film “Merci pour le chocolat”, qui offre en 2000 le Prix Louis-Delluc à Claude Chabrol.


Kanalreunion.com