Culture et identité

Musée de Villèle : les Dalons mettent en scène la vie du Domaine en 1840

Ker en ter solidarité dans l’air !

Témoignages.re / 28 avril 2014

Ce vendredi 25 avril au Musée de Villèle de Saint-Gilles les Hauts, les trois promotions garçons et filles de l’Académie des Dalons se sont mobilisées pour présenter « Ker en ter solidarité dans l’air ! », un spectacle visant à mettre en scène la vie à l’époque de Madame Desbassyns.

C’est à la suite de la visite de l’ancien domaine de Villèle, que les dalons ont décidé de s’engager dans la création d’un spectacle et d’une opération de solidarité avec le soutien de la Croix Rouge et de l’équipe du Musée de Villèle.

Ce projet collectif est né en février en conseil des Dalons et fut le début de belles rencontres. Chacun y a son rôle et ses missions à accomplir. L’addition des compétences et des apprentissages créent les conditions de la réussite d’une entreprise de jeunes adultes sans prédisposition au départ pour une telle aventure.
Ce 25 avril, nous sommes en 1840.

Le Musée de Villèle prend vie avec la famille Deysbassins, les contre-maîtres, les esclaves…Chevaux, calèches sillonnent le domaine.

Les visiteurs, venus nombreux assister à cette représentation, sont accueillis et au travers de 12 tableaux, scènes récurrentes de la vie quotidienne au Domaine, découvrent ce qu’était la vie dans une des plus prospères propriétés du 19ème siècle.

Nassimah DINDAR accompagnée de Joseph SINIMALE effectuent le parcours scénographique et se prêtent au jeu des acteurs qui déclament leur tirade, racontent leur travail au domaine, présentent les différentes plantes du jardin et leurs vertus ou encore assistent à une complainte des cuisinières relatant leurs difficultés du jour avant d’être surpris par les pitreries du Jako ou l’arrivée soudaine de Grand-mère Kal.

« C’est un travail magnifique. J’ai rencontré ces jeunes lors de leurs intégrations, j’ai pu appréhender leurs doutes, leurs interrogations et quand je vois le travail accompli aujourd’hui, je ne peux qu’être fière d’eux et de la réussite de l’Académie des Dalons. C’est une réelle satisfaction. Ils ont fait des recherches, appris chacun leur texte, se sont prêtés au jeu d’acteurs, ce sont dépassés car s’exprimer devant un public avec une telle aisance n’est pas donné à tout le monde » a indiqué la Présidente du Conseil Général.

Après le tableau final, un son et lumières sur les rythmes du séga puis du maloya, les lumières se sont une nouvelle fois éteintes sur le domaine fermant une page animée de l’histoire de l’île au 19ème siècle.

« Je profite de cette occasion pour vous annoncer l’ouverture prochaine d’une Académie des Dalons à la Plaine des Cafres. J’espère qu’une nouvelle fois, les jeunes s’inscriront dans une démarche positive et acquerront un savoir-faire et un savoir-être pour mener la bataille vers une insertion durable » a souligné Nassimah DINDAR.


Kanalreunion.com