Culture et identité

« Nou lé ankor dann tan la koloni »

“Provèrb Kréol” au Théâtre d’Azur : un super spectacle à voir

Témoignages.re / 16 novembre 2010

Les quatre premières représentations de la 64ème création de François Folio avec le Théâtre d’Azur au Tampon ont connu une belle réussite. Pas étonnant, c’est un spectacle à la fois drôle, émouvant et faisant réfléchir sur notre société, autour des proverbes créoles présentés dans le livre de Daniel Honoré. Un spectacle que nous vous conseillons de voir ces vendredi et samedi prochains.

On connaît les compétences et les talents du metteur en scène et acteur François Folio. On en a une nouvelle illustration à l’occasion de sa dernière création intitulée “Provèrb Kréol”, d’après Daniel Honoré. L’artiste tamponnais a déjà présenté quatre fois en une semaine cette œuvre, qu’il a adaptée et qu’il joue avec son fils, Olivier Folio, également talentueux.
Nous avons vu les deux hommes samedi sur scène et leur spectacle a particulièrement touché le public. En effet, voilà un père et un fils qui paraissent fâchés et qui finissent par tisser des liens de tendresse entre eux grâce à des échanges sur des proverbes créoles, tout en préparant un repas créole avec tous les bons parfums qui vont avec...
Tout au long du spectacle, le père, répondant aux questions de son fils, tient des propos à la fois émouvants, “moucateurs”, voire franchement rebelles contre le modèle social qui est imposé aux Réunionnais par la classe dominante. « Moi la rèv in péi ou toute de moun lé uni », lance-t-il au début de la pièce, avant de dénoncer ceux qui font tout pour diviser notre peuple, le rouler dans la farine par des distractions continuelles dans les médias, des feuilletons, des foires, des braderies, des fêtes et des soldes.

« Mi rod in dalon solidèr »

L’acteur dénonce aussi ceux qui profitent au maximum de ce système car, pense chacun d’entre eux, « je ne suis pas au service de la population, c’est elle qui est à mon service ». Et pour le comédien sur scène, « la loi lé kom in toil zarégné, na ryink ti bébèt i rèss pri dodan ». Il combat le système culturel assimilateur qui fait que « lo Kréol i pèrd son lame » et qui méprise notre identité : « Inpé i vyin isi é zot i rabèss anou, nana in laranzman rant zot ».
Tout cela est résumé dans ce constat : « Nou lé ankor dann tan la koloni ». C’est pourquoi, à la fin du spectacle, il exprime tout de même sa confiance en l’avenir et dans les capacités du peuple réunionnais de se libérer, à travers ce proverbe créole : « ti ash i koup gro boi » ; et il émet ce vœu : « mi rod in dalon solidèr ».
Un des nombreux mérites de cette pièce de théâtre est de faire connaître au public les richesses de la culture réunionnaise. En effet, les proverbes réunionnais sont souvent d’une grande force, d’une grande profondeur et lucidité idéologique ; c’est une illustration des trésors de la pensée réunionnaise héritée de nos ancêtres, qui ont inventé ces paroles créoles pour faire passer des messages. C’est un élément important de notre patrimoine immatériel que nous devons transmettre aux générations futures, notamment par le système éducatif, pour apprendre aux élèves que nous sommes des citoyens du monde capables également de penser en Réunionnais.
Par solidarité avec ce combat, nous invitons les lecteurs de “Témoignages” à aller voir les deux dernières représentations programmées les vendredi 19 et samedi 20 novembre 2010 à 20 heures au Théâtre d’Azur (réservation au 0262-27-65-16 ou 0692-33-31-04). Ils en seront heureux.

Correspondant


Dans le cadre de l’édition 2010 de la Journée mondiale de la Philosophie sous l’égide de l’UNESCO, la conteuse réunionnaise Ketty Lisador donnera une conférence le mercredi 8 décembre à 18 heures à la Médiathèque Benoîte Boulard au Port avec le Cercle philosophique réunionnais. Le thème de cet exposé sera : "La résistance réunionnaise à travers les proverbes créoles". Il sera suivi d’un débat. Entrée libre.


Kanalreunion.com