Culture et identité

Pique-nique de la KER demain à Saint-Leu

Koopérative Écologie Réunion

Témoignages.re / 7 mai 2010

Lors d’une conférence de presse tenue le jeudi 6 mai, la Koopérative écologie Réunion (KER), dont la présidente est Leila Djarallah, a rappelé ses objectifs et a présenté l’action de demain à Saint-Leu.

Europe Ecologie, là où elle a été capable de construire un véritable rassemblement, « a réussi un pari, celui de faire émerger une alternative au système capitaliste productiviste », s’est félicité Jean-Pierre Marchau, porte-parole de la Koopérative écologie Réunion.
Cette réussite conduit légitimement à s’interroger sur la pertinence de la forme partidaire puisque les Verts, en tant que parti politique, « n’avaient auparavant jamais réussi de véritables percées électorales ».
La Koopérative écologie Réunion est un Collectif Europe écologie qui a répondu à l’appel du 22 mars lancé par Daniel Cohn Bendit.
Comme tous les Collectifs qui se sont créés, sa principale mission est « de penser la structuration du mouvement » qui a permis les succès électoraux —aux Européennes en 2009 et aux Régionales en 2010 —, il constitue une étape transitoire, qui devra céder la place à la Coopérative Régionale qu’il aura contribué à construire.
Pendant toute la durée de son existence, KER « respectera un principe de double appartenance », pour les associatifs, les syndicalistes et même ceux qui sont encartés dans un parti politique.

Parce qu’on peut être vert, socialiste, écologiste, communiste, associatif, citoyen engagé et partie prenante de cette dynamique collective. Pour KER, l’important « est moins de savoir d’où nous venons, mais où nous voulons aller, ensemble ». C’est l’esprit même du rassemblement « qui a fait notre force », souligne le porte-parole, « cette volonté de construire un bien commun alternatif ».
KER a donc vocation à favoriser cette mue, cette transformation d’une structure politique classique partisane en une structure ouverte et créatrice.

La Koopérative écologie Réunion organise ce samedi 8 mai un Apéro citoyen à Saint-Leu à partir de 10h, en face de la Poste. Plusieurs questions seront traitées :
1- Quelle forme doit revêtir l’écologie politique ?
2- Quelle forme de partenariat entre la société civile et le mouvement politique de l’écologie ?
3- Qu’est-ce qu’un projet d’écologie politique autonome ?
4- Comment construit-on le projet écologiste ?


Kanalreunion.com