Culture et identité

Pour l’Union européenne, il n’a jamais été autant nécessaire d’investir dans la culture

Sommet international aujourd’hui et demain à Édimbourg

Témoignages.re / 13 août 2012

Aujourd’hui commence le premier Sommet international de la culture. L’Union européenne interviendra dans le débat en présentant une proposition de la Commission, “Europe créative”. De manière générale, l’ambition de l’Union européenne est de promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel. C’est une convergence avec le projet de Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise.

La commissaire européenne à l’Éducation, à la Culture, au Multilinguisme et à la Jeunesse, Androulla Vassiliou, comptera parmi les personnalités qui s’exprimeront lors du premier Sommet international de la culture, à Édimbourg, les 13 et 14 août. Des ministres de la Culture du monde entier ainsi que des artistes, des intellectuels et d’autres représentants du monde de la culture assisteront à cet événement, qui se déroulera au sein du Parlement écossais, dans le cadre des prestigieux festivals de la ville d’Édimbourg.
La commissaire, qui dirigera un débat sur le rôle de la culture et des arts dans la mise en valeur du dialogue entre les cultures et les nations, présentera également le nouveau programme “Europe créative” proposé par la Commission pour soutenir les secteurs de la culture et de la création, qui bénéficiera d’une enveloppe budgétaire de 1,8 milliard d’euros.

Présentation d’"Europe créative"

“Europe créative” est actuellement examinée par le Conseil (27 États membres) et par le Parlement européen, qui arrêtera la décision finale concernant le cadre budgétaire pour la période 2014-2020.
Dans la perspective de ce Sommet, Mme Vassiliou a déclaré : « La culture et les arts ont le pouvoir de transformer la vie des individus et de rapprocher les États ».
La politique de l’Union européenne dans ce domaine a pour ambition générale de promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel, de mettre le potentiel de la culture au service de la créativité et de l’innovation, et de tirer pleinement parti des possibilités qu’offre la culture dans les relations de l’Union avec des partenaires du monde entier.

« Maintenir la diversité »

« Le défi, pour l’Europe, consiste à maintenir la diversité face à l’homogénéisation souvent induite par la puissance économique et technologique de la mondialisation », précise-t-elle, « la culture est un bien public qui appartient un peu à chaque citoyen et je pense que la nécessité d’une intervention des pouvoirs publics n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui ; les marchés ne peuvent à eux seuls répondre à l’ensemble des besoins d’une société civilisée ».
« Le nouveau programme "Europe créative" aidera les secteurs de la culture et de la création à relever les défis de la mondialisation et à exploiter les avantages de la numérisation, en soutenant de nouveaux modèles d’entreprise et de nouvelles compétences. Je m’attends à des débats fort enrichissants à Édimbourg », conclut-elle.

Les thèmes du Sommet

Ce Sommet de deux jours est le fruit d’une collaboration entre les gouvernements écossais et britannique, le British Council et le Festival international d’Édimbourg. Les débats seront axés sur trois grands thèmes :
- le rôle des arts et de la culture pour une compréhension plus fine et plus vaste des relations entre les cultures et les nations ;
- le maintien de l’aide privée et publique à la culture ;
- les futures compétences nécessaires aux industries de la création et le rôle des technologies.


Kanalreunion.com