Culture et identité

Pour le président Roger Ramchetty, « on aura toujours besoin d’un outil de réflexion »

Les 30 ans du Conseil de la Culture, de l’Éducation et de l’Environnement à La Réunion

Témoignages.re / 18 décembre 2014

Le soir du 10 décembre dernier au MOCA (centre culturel de Montgaillard à Saint-Denis), le CCEE (Conseil de la Culture, de l’Éducation et de l’Environnement) à La Réunion a célébré le trentième anniversaire de sa fondation. Plusieurs dizaines de personnalités – notamment du monde culturel et artistique réunionnais – ont participé à cette célébration, qui s’est déroulée dans une bonne ambiance, avec des échanges intéressants sur les œuvres à accomplir « pou la kiltir, lédikassion ek lanvironeman nout péi ».

JPEG - 37.3 ko
Roger Ramchetty, président du CCEE de La Réunion.
(photo Thierry Roux)

À cette occasion, Roger Ramchetty, président du CCEE depuis décembre 1993, a notamment répondu à la question sur le travail à accomplir par cette instance de la société civile : « on aura toujours besoin d’un outil de réflexion culturelle ; c’est par la culture et les échanges qui en découlent que les Régions d’Outre-Mer pourront continuer à tisser des relations durables ; il faut donc continuer à réfléchir sur tout ce qui fait la sensibilité de l’être humain ». Et le vernissage de l’exposition consacrée à l’œuvre du CCEE de La Réunion depuis trente ans a confirmé l’importance de ce projet du président.
La soirée a continué avec plusieurs interventions officielles, comme celle du préfet de La Réunion, puis celles de responsables culturels comme le docteur Gilbert Gérard, de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Réunionnais, et Robert Gauvin, président du CCEE de 1984 à 1993. Des interventions marquées par des rappels historiques importants sur les combats menés depuis des décennies pour valoriser les nombreux atouts la culture réunionnaise.
Après un coquetèle dînatoire, les participants à cette célébration ont eu droit aux spectacles musicaux offerts par Henry-Claude Moutou, Jacqueline Farreyrol et Gilbert Pounia.
En conclusion, voici un rappel dans le dossier de presse publié à ce sujet que « les CCEE doivent fondamentalement contribuer à : ouvrir largement aux générations nouvelles les voies de l’avenir tout en assumant l’Histoire, et en garantissant le respect des langues et des cultures ; construire un système éducatif ouvert à toute la jeunesse, ambitieux, performant, conciliant la transmission des savoirs, la construction de la citoyenneté et la qualification professionnelle ; enfin, préserver l’espace, la forêt, le littoral, la biodiversité, tout en répondant aux impératifs de développement de l’agriculture, de la pêche, du tourisme, et en faisant face aux urgences en matière de logements, d’équipements publics, de transport… ».


Kanalreunion.com