Culture et identité

« Pourquoi un Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille (MuCEM) et pas de Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise (MCUR) à La Réunion ? »

Tribune libre de l’Alliance

Témoignages.re / 17 juin 2013

Marseille à une Maison des Civilisations inaugurée triomphalement par plus de 60.000 visiteurs en un week-end. C’est le MuCEM. À La Réunion, le projet de Maison des Civilisations et de l’Unité réunionnaise était prêt à être lancé, il a été stoppé « pour des raisons politiciennes dérisoires ». « Au moment où est saluée l’ouverture du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée », l’Alliance demande à la Région de relancer la MCUR.

JPEG - 51.7 ko
La Maison des Civilisations et de l’Unité réunionnaise. Un chantier de 87 millions d’euros prêt à être lancé, et le moyen pour La Réunion d’adresser une parole originale au monde.

« L’ensemble des autorités, toutes tendances politiques confondues, a célébré il y a quelques jours, en présence du Président de la République, l’ouverture à Marseille du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée. Tous les commentaires ont salué ce musée qui va donner à Marseille, à la Provence et à la France un rayonnement reflétant toutes les richesses culturelles dont l’espace de la méditerranée a été le confluent. Cet équipement culturel emblématique va être un atout pour Marseille et toute sa région.

La réalisation de ce musée implanté à Marseille a représenté un coût de plus de 191 millions d’euros. Il ne s’est trouvé personne pour remettre en cause cet investissement tant il est évident que les retombées positives seront considérables. Le MuCEM a été possible parce que tous les acteurs politiques ont partagé une vision d’avenir ambitieuse pour Marseille et la Provence.

« Plan de financement bouclé »

A La Réunion, quoi de plus précieux que notre identité reflétant une richesse inestimable issue de différents apports ? La réalisation d’une Maison des Civilisations et de l’Unité réunionnaise avait pour objectif de conforter l’unité réunionnaise par la connaissance, la réévaluation et la valorisation de tous les apports constitutifs de notre identité fondée sur le métissage biologique et culturel. La Réunion a une parole originale à délivrer au monde : celle d’une société dont l’unité et la vitalité se nourrissent de la diversité. Chaque Réunionnais est en lui-même porteur de cette diversité culturelle.

Sous les mandatures de Paul Vergès, des travaux considérables ont été entrepris pour bâtir ce projet : recherches historiques, collectes de la mémoire écrite et orale, du patrimoine matériel et immatériel, etc. Un jury international composé de personnalités incontestables a été constitué et le choix architectural avait été fait. L’enquête publique avait permis d’aboutir à un avis favorable. Le coût du projet avait été stabilisé à 87 millions d’euros (le coût d’un pont), et le plan de financement, avec les contributions de l’État, de l’Europe et de la Région, était bouclé. Tout était prêt pour lancer la construction de La MCUR qui devait être édifiée à Plateau Caillou sur la commune de Saint-Paul. Et si les travaux avaient été lancés comme initialement prévu, la livraison de la MCUR aurait même pu devancer celle de la Musée de la Méditerranée !

Dans la période de crise, le lancement de ces travaux aurait par ailleurs contribué à la relance de l’activité.

Malheureusement, pour des raisons politiciennes dérisoires, la nouvelle majorité a décidé d’annuler ce projet. D’un trait de plume, elle a voulu effacer tout le travail qui avait été fait.

C’est une décision d’une incroyable légèreté qui a alors été prise et qui prive La Réunion d’un équipement essentiel. Cette décision de courte vue pénalise durablement La Réunion.

« Rien n’est définitivement perdu »

Nous voulons encore croire que rien n’est définitivement perdu. Les fruits des travaux des collectes sont toujours là, même dispersés. Le projet scientifique et culturel a été écrit ; l’architecture du projet est définie. Et aujourd’hui, toutes les idées portées par la MCUR sont reprises : la Région veut même bâtir une Maison du marronnage, du maloya et du moringue et elle célèbre chaque année le classement du Maloya au Patrimoine de l’Humanité, classement obtenu en 2009 grâce au travail de la MCUR.

C’est pourquoi, au moment où est saluée l’ouverture du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, nous estimons le moment approprié pour demander à la Direction de la Région de relancer le projet de la MCUR. La Réunion mérite un équipement culturel dédié à son histoire originale et à la richesse exceptionnelle de son identité propre, réductible à aucune autre.

Nous voulons croire que la Direction de la Région saura bannir toute approche médiocre et sectaire et se hisser au niveau d’une noble ambition, dans l’intérêt de La Réunion et des générations futures. Il ne faut jamais abdiquer sur l’avenir.

Au-delà de toute considération politique, nous espérons que notre appel sera entendu. »

Le groupe de l’Alliance au Conseil régional »


Kanalreunion.com