Culture et identité

Prix LanKRéol 2013 : la 10ème édition !

Aujourd’hui, Journée internationale de la langue maternelle

Témoignages.re / 21 février 2013

Dans le cadre de la Journée internationale de la langue maternelle de l’UNESCO ce jeudi 21 février 2013, le Conseil de la Culture, de l’Éducation et de l’Environnement à La Réunion (CCEE), présidé par Roger Ramchetty, lance avec ses partenaires la 10ème édition du concours "LanKRéol". Ce concours littéraire de nouvelles, contes-légendes et poèmes en créole réunionnais a été présenté hier lors d’une conférence de presse au CCEE en présence d’Annie Darencourt, membre de cette instance ; de Sylvie Lacouture, de la Ligue de l’Enseignement ; et de Daniel Honoré, de l’Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise (UDIR). Voici les informations transmises à ce sujet.

Le Prix LanKRéol : ce concours littéraire, placé sous l’égide du Conseil régional, a pour vocation d’encourager et de dynamiser l’écriture en créole réunionnais. (voir en encadré son bilan depuis dix ans)

Il est à l’initiative du Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement (CCEE), de l’Union pour la défense de l’identité réunionnaise (UDIR) et de la Ligue de l’Enseignement - Fédération de La Réunion, qui en sont les organisateurs.

Le lauréat du Prix LanKRéol bénéficie de la publication de l’œuvre primée. Il est également invité à participer au jury de l’édition suivante.

Pourquoi un concours en langue créole ?

La langue créole réunionnaise n’est pas toujours valorisée. Pourtant, elle est apte à transposer l’imaginaire réunionnais, riche en contes et légendes, et à exposer le rapport de la personne réunionnaise au monde. Elle constitue notre patrimoine linguistique.

Une langue disparaît tous les 15 jours... Nous pouvons favoriser la transmission de notre langue créole réunionnaise et de l’imaginaire qu’elle véhicule, car les écrits restent.

La littérature locale en langue créole réunionnaise reste peu fréquente, quoiqu’en développement croissant, favorisé notamment par les besoins liés à l’enseignement scolaire ou encore l’engouement pour la BD en créole réunionnais. Ce concours littéraire a pour vocation d’encourager et de dynamiser l’écriture en créole réunionnais, et de montrer qu’elle peut être de qualité.

Bonne chance aux candidats !

Cette année, le concours est lancé le 20 février 2013. Les participants ont jusqu’au 31 juillet 2013 pour remettre leurs manuscrits. (voir en encadré comment y participer)

Ce concours littéraire s’achèvera par la proclamation des résultats à l’occasion de la Semaine créole, qui représente une nouvelle occasion pour les organisateurs du concours de promouvoir la culture réunionnaise par la valorisation du patrimoine linguistique.

Les organisateurs espèrent, cette année encore, repérer de nouveaux talents réunionnais, et souhaitent bonne chance aux candidats pour cette nouvelle édition de LanKRéol !

10 ans déjà ! Et 28 auteurs créoles distingués…


Les participations et résultats des éditions précédentes du concours LanKRéol vérifient depuis 10 ans déjà la qualité des productions littéraires en langue créole réunionnaise et témoignent de l’intérêt accru porté à la langue.

En effet, une trentaine d’auteurs participent au concours chaque année et déposent entre 50 et 70 œuvres. En général, chaque édition permet de repérer entre 5 et 7 auteurs.

Depuis 2004, ce sont 381 œuvres déposées et 28 auteurs distingués :

Jean-Louis Robert, Mariline Dijoux, Laurita Alendroit-Payet, Chantal Simatave, Nicolas Séry, Vano Jasmin Amable, Karl Bègue, Marie-Laurence Viadère, Monique Mérabet, Jessica Imaho-Ichiza, Rachel Pothin, Pierre Valentin Hoarau, Eric Naminzo, Sophie Bridier, Jean-Bernard Mangue, Richard Dijoux, Léon-Marc Miniama, Jean-Hugues Hoarau, Daniel Guérin, Jocelyne Refesse, Didier Acadine Carlo De Sacco, Mireille Sautron, Marie-Emmanuelle Quenou, Céline Huet, Patrick Cazanove, Isabelle Testa, Janick Paul Tamachia.

Comment participer au concours ?


Toute personne physique âgée de 16 ans et plus, sans condition de résidence sur le territoire réunionnais, peut participer au concours LanKRéol.

Il faut avant tout rédiger en créole réunionnais. Pas besoin de maîtriser les graphies usitées dans l’Éducation nationale (graphie dite étymologique, 1977, 1983 – KWZ, Tangol) : la graphie est laissée au libre choix de son auteur ! Ce dernier devra toutefois proposer une graphie cohérente (le même choix doit se retrouver tout le long de l’œuvre).

La libre créativité sera également privilégiée par l’absence de thème imposé, mais l’auteur devra concourir dans un ou plusieurs des genres littéraires autorisés : nouvelle, conte-légende et poésie.

Il sera possible de présenter un maximum de trois œuvres tous genres littéraires confondus, avec un maximum de 30 pages autorisé. Aussi, prenez un soin tout particulier à choisir les œuvres que vous enverrez.

Il convient enfin de respecter scrupuleusement le règlement du concours et de renseigner dûment une fiche d’inscription par œuvre.

Ces documents sont disponibles :

- au siège du CCEE, au n°34 de la rue Sainte-Marie, à Saint-Denis ;

- sur demande courriel du candidat à : ccee.lareunion@cr-reunion.fr

Contact : CCEE, 34 rue Sainte-Marie, Saint-Denis, 0262-41-44-12.

Section PCR du Port : soirée reportée


La soirée conviviale prévue pour le samedi 23 février sur le Littoral Nord est reportée à une date ultérieure.


Kanalreunion.com