Culture et identité

Programme du vendredi 7 octobre

Festival international du film d’Afrique et des îles

Témoignages.re / 7 octobre 2011

ESAR
12h30 : “Vivre en créole”, d’Alain d’Aix (Gérard Le Chêne), Canada, 1982, 52’. 
En présence du réalisateur. Tourné aux Seychelles, ce film fut une révélation dans tout l’océan Indien créole.

14h : “Zac nou woi”, de Laurent Zitte et René Paul Savignan, La Réunion, 2010, doc 26’, suivi de “La maison chocolat” de Laurent Zitte, La Réunion, 2011, doc 26’. En présence des réalisateurs.
15h : “Anatomie de Tarzan”, d’Alain d’Aix, Canada, 1997, doc 58’. 
En présence du réalisateur
. Un film d’humour et de célébration critique d’un mythe du cinéma colonial.

Casino

14h : “Le secret de la pierre monde”, de Jean François Manicom, Guadeloupe, 2006, doc 26’
14h30 : “La France qui se lève tôt”, de Hugo Chesnard, France 2011, fiction 21’
15h : “Glissé tombé“, de Joelle Ducray, Ile Maurice, 2010, fiction 10’ suivi de 
“Baraz”, de Gaston Valayden, Ile Maurice, 2010, fiction, 7’ 
et “Rasta”, de Stéphane Rock, Ile Maurice, 2010, fiction 7’. Films des ateliers du Festival Iles Courts de Maurice.

15h30 : “Joe Ouakam”, de Wasis Diop, Sénégal, 2010, doc 25’

16h : “Drum”, de Zola Maseko, Afrique du Sud, 2004, fiction 94’
18h : “Le premier rasta”, d’Hélène Lee, France, 2011, doc 85’
20h : “La Martinique aux Martiniquais”, de Camille Mauduech, Martinique, 2011, doc 128’. Avant-première avant sortie nationale.

22h30 : “Hyènes”, de Djibril Diop Mambety, Sénégal, 1992, fiction 110’


“La France qui se lève tôt”

Il s’agit du parcours d’un futur expulsé, de la machine judiciaire qui entraîne les sans-papiers à quitter la France. Le film est tiré de faits réels survenus durant l’été 2006 à Paris. L’histoire est retracée sous la forme d’une opérette sociale. Souleymane Bagayogo, salarié, contribuable sans-papiers, a été arrêté sur son lieu de travail, puis expulsé vers le Mali. Peu avant, il avait assigné aux Prud’hommes son employeur pour faire respecter ses droits.


“Drum”

“Drum” est la vie portée à l’écran d’Henry Nxumalo, journaliste investigateur renommé dans les années cinquante à Sophiatown, quartier symbolique de la résistance culturelle à Johannesburg. Il travaille dans un magazine noir à la mode, “Drum”, véritable arme médiatique à l’époque. Durant cette période, toute une génération d’auteurs, de critiques, de musiciens et de journalistes pointus sud-africains ont émergé et se sont exprimés dans cette résistance. Henry Nxumalo a risqué sa vie en dénonçant les conditions de traitement des Noirs qui ont vécu et travaillé pendant ces années de ségrégation, malgré le harcèlement constant des autorités.


“Hyènes”

Des griots annoncent à la population de Colobane, petite cite du Sahel, une incroyable nouvelle, le retour au pays de Linguere Ramatou devenue multimillionnaire. Au cours d’un grand banquet, Linguere annonce son intention de donner 100 milliards à la Ville. Mais en contrepartie, elle demande la mort de Draman, son amant d’antan qui, par de faux témoignages, l’avait fait chasser de la ville alors qu’elle portait un enfant de lui.


Kanalreunion.com