Culture et identité

Projection de "Sucre amer" vendredi à La Rivière Saint-Louis

Au programme de la semaine culturelle : la résistance réunionnaise

Témoignages.re / 28 novembre 2011

Ce week-end, le Cercle Philosophique Réunionnais a envoyé aux "ami(e)s de la philo" et aux médias le programme d’un certain nombre de rendez-vous culturels qui auront lieu cette semaine. Plusieurs d’entre eux seront consacrés à la résistance réunionnaise sous diverses formes : la valorisation du multilinguisme, la révolte des esclaves en 1811, la lutte contre la fraude électorale et la défense de notre identité. Voici ce programme.

• Ciné Campus organise une séance ce lundi 28 novembre à 18 heures à l’amphi 5 de la Faculté des Lettres, avec une projection du film de Luis Bunuel intitulé "On a volé un tram" (1953). Entrée libre. Contact : christine.pic-gillard@wanadoo.fr

• Les Rencontres de Bellepierre présentent une conférence de Carpanin Marimoutou sur Edward Said le mardi 29 novembre à 18 heures 30 au Théâtre du Grand Marché (Saint-Denis) (voir encadré) .

• Dans le cadre des conférences des Amis de l’Université, Annick Wasmer, enseignante-superviseure à l’École de Management et de Coaching AGILE, présentera "Le coaching : une posture au-delà d’une approche expérimentale", le mercredi 30 novembre à 18 heures 15 à l’espace Leconte de Lisle (Saint-Paul).

• Dans le cadre de la célébration de "l’Année d’Élie", une nouvelle conférence-débat est prévue avec Sudel Fuma, sur "L’insurrection des esclaves en 1811" : elle se déroulera le mercredi 30 novembre 2011 à 18 heures à la Médiathèque François Mitterrand (La Trinité), à Saint-Denis (et non pas à l’Université, comme cela a été dit par erreur vendredi dernier dans "Témoignages").

• Le mercredi 30 novembre à 18 heures 45 au Centre Saint Ignace de Saint-Denis, à l’heure du chantier diocésain autour de la famille, un parcours présentant un état des lieux de la famille aujourd’hui et de ses nouveaux défis. Une proposition du Père Bernard Paulet pour accompagner le temps de l’Avent, avec projection d’un film puis échange et partage. Deux autres rencontres sont prévues les 7 et 14 décembre.

• Au même endroit, le vendredi 2 novembre, à 17 heures, un atelier d’initiation à la Communication Non Violente (CNV) va se mettre en place. Il s’appuiera sur la lecture et la mise en pratique de textes de Marshall B. Rosenberg. Inscriptions au 0692 02 37 91.

• Lofis la lang kréol La Rényon, gras la méri Le Port, la invite La Rényon Barbara Abdellilah-Bauer. Èl lé spéssialist lansègnman biling (alé oir son site : http://www.enfantsbilingues.com/). Èl va fé in kozman-sobatkoz : "Grandir et vivre en parlant plusieurs langues, un défi ?", Le Port (la médiatèk Benoîte Boulard), lo 2 déssanm 5 èr edmi. N’i konte dessi zot (message d’Axel Gauvin).

• Le Cercle Philosophique Réunionnais, en partenariat avec la Commune de Saint-Louis, vous invite le vendredi 2 décembre à 17 heures 30 à la mairie de La Rivière à une conférence-débat dans le cadre de la célébration réunionnaise de la Journée Mondiale de la Philosophie, sous l’égide de l’UNESCO, et dans le cadre de la célébration de "l’Année Élie, un combattant réunionnais de la liberté". Cette rencontre, ouverte à tout public et gratuite, portera sur le thème : "La résistance réunionnaise". Le débat sera précédé par la projection du film "Sucre amer" (1963-Yann Le Masson).


Présentation du "Manifeste pour une pensée créole réunionnaise"

Vendredi dernier, au "Village créole" de Saint-André, le Cercle Philosophique Réunionnais (C.P.R.) a présenté son "Manifeste pour une pensée créole réunionnaise", qui vient de paraître en librairie. Ce "village" était organisé par l’Association pour le développement des quartiers de Saint-André, rue Valentin à Ravine Creuse. La rencontre avec le public et les militants culturels fut très positive.
D’autres actions seront organisées dans les prochaines semaines pour faire connaître cet ouvrage et en débattre entre Réunionnais. Les médias ont commencé à transmettre cette information à l’opinion publique et hier midi la présidente du C.P.R. a été interrogée par Radio-Première au sujet de ce "Manifeste".

Légende 11b
Aude-Emmanuelle Hoareau, présidente du Cercle Philosophique Réunionnais, avec Pascal Joharane, militant culturel salazien, un des organisateurs du "village créole" de Saint-André, lors de la présentation au public du "Manifeste pour une pensée créole réunionnaise".


« Edward Said, un intellectuel “out of place” »

Auteur de nombreux ouvrages, Said est d’abord connu pour son livre L’Orientalisme publié en 1978 dans lequel il dénonce l’ethnocentrisme de l’Occident qui, non content d’avoir « créé » un Orient, fruit de ses fantasmes et de sa cupidité, tenta de le dominer et de l’exploiter.
Membre du Conseil national palestinien, Edward Said fut aussi l’avocat infatigable et dévoué de la cause palestinienne ; rêvant à terme d’un État binational, il milita pacifiquement pour la reconnaissance des droits des Palestiniens tout en condamnant les attentats terroristes ; il dénonça avec force la violence de la politique israélienne, sans pour autant nier le peuple juif, ses souffrances et la légitimité de l’État d’Israël.
L’écrivain et poète Carpanin Marimoutou, professeur de littérature à l’Université de La Réunion, présentera ce grand intellectuel et Gaston Dubois lira des extraits de ses textes lors de la conférence de mardi au Théâtre du Grand-Marché à Saint-Denis.


L’Office de la Langue Créole de La Réunion
est heureux de vous inviter à une

conférence-débat
donnée par
Barbara Abdelilah-Bauer

GRANDIR ET VIVRE EN PARLANT PLUSIEURS LANGUES,
UN DÉFI ?

Le Port (la médiatèk Benoite Boulard),
Lo 2 déssanm
5 èr edmi.


Kanalreunion.com