Culture et identité

Protection rapprochée

Exposition au Port

Cinthia Fontaine / 22 août 2009

À partir du 26 août, le magasin D2 du Port Ouest accueille Jean-Claude Jolet pour une exposition à grande échelle nommée "Protection rapprochée".

La thématique de l’exposition comme son nom l’indique est la protection. Protection physique, protection cultuelle et rituelle, protection spirituelle. Le médium artistique utilisé est d’ailleurs un symbole de la protection et de la sécurité pour tous les Réunionnais, le filet anti-chute de pierre. Cet objet aux dimensions imposantes qui emballe tel un linceul la falaise de la route du littoral, que chacun connaît, qui est censé protéger, rassurer, solidifier. « La protection est une problématique partagée par tous » explique Jean-Claude Jolet. « J’invite chacun à déambuler autour et à l’intérieur de mes sculptures, elles sont d’ailleurs à taille humaine ». Comme cette vouve qui est à la fois un rappel de nos traditions avec ses canaux bichiques et un instant de réflexion sur le cheminement de chacun, sur la capacité à aller jusqu’au bout du canal. L’exposition tournera aussi le regard du spectateur vers une protection pays qui pointille le bord des routes de l’île. « Saint Expedit a une forte valeur de protection dans notre île. Je le trouve d’autant plus intéressant que c’est un saint local qui n’a pas été canonisé et qui répond parfaitement à un besoin local. Les réunionnais se le sont appropriés, c’est un saint "validé pays" » commente Jean-Claude. « Le thème de protection est pour moi un véritable symbole qui allie l’ancien et le moderne. À l’heure actuelle quand on dit protection rapprochée on pense directement aux VIP, c’est pourtant un besoin qui a toujours existé ».
Une des œuvres phare de cette exposition est une broderie de Cilaos gigantesque, faite de filets et d’acier. « J’ai appris la technique avec les brodeuses de Cilaos. Cette sculpture est un hommage pour ces femmes, ce savoir et cette culture qu’il faut "protéger". C’est aussi un petit clin d’œil, comme j’habite Cilaos, comme les brodeuses, j’espère qu’un jour cette route sera aussi équipée d’un filet, que nous puissions rentrer chez nous protégé. Pour moi, utiliser ces filets qui sont véritablement un symbole comporte une part d’auto dérision », ajoute Jean-Claude.
Jean-Claude Jolet est un habitué des œuvres imposantes qu’il n’a pas peur d’installer au gré de ses humeurs, porteur de messages et d’interrogations. Cette expo a donné l’occasion d’une installation d’un filet sur une plage de Saint-Leu, d’un moment de rites car pour Jean-Claude la protection ne peut être uniquement physique, elle est faite aussi de croyances et de coutumes. Cette installation a donné lieu à un film qui sera visible pendant de l’expo.

L’exposition durera 1 mois, plein de poésie, c’est un vrai moment culturel à partager.

Texte et photos C.F.


Kanalreunion.com