Culture et identité

René Lacaille met ses talents au service de jeunes artistes

La musique réunionnaise “lé an lèr” au Port

Témoignages.re / 19 juin 2010

Une magnifique soirée a été organisée jeudi de la semaine dernière avec le Conservatoire à rayonnement régional (CRR) et René Lacaille au Kabardock du Port. Une soirée festive qui venait clôturer une formation de musiciens par ce grand artiste réunionnais.

Dans le cadre d’une convention passée avec le CRR pour l’année 2010, le Kabardock a accueilli une master-classe de musique traditionnelle, dont l’intervenant était René Lacaille. Et il a organisé le concert de fin stage le jeudi 10 juin, mettant en lumière le travail de création effectué par les élèves.
Sous l’égide de Serge Dafreville, professeur coordonnateur du département de musique traditionnelle chargé de la formation des futurs diplomés de l’option “Musique Réunionnaise”, René Lacaille a pris part au projet "Mèt Ansam", dont le but est d’associer l’artiste à un travail pédagogique de création. Par ailleurs, invité à l’initiative du CRR, René Lacaille a également animé une master-class d’accordéon et fait partie du jury pour les 3ème année de musique réunionnaise et d’accordéon.
Durant trois jours, du lundi 7 au jeudi 8 juin, René Lacaille a dispensé son savoir, dévoilé quelques secrets de fabrication pour mettre en valeur les compositions proposées par les élèves issus des différents cycles de formation. René Lacaille a mis son talent au service des jeunes créateurs de musique réunionnaise qui ont présenté huit compositions, élaborées pendant leur cursus depuis trois ans.
Pour fêter dignement cette résidence, le Kabardock Café s’est fait nid douillet pour jeunes talents méritants, ouvrant ses portes à un public chaleureux et venu nombreux écouter "Tonton" René mais également soutenir et encourager les jeunes pousses. René Lacaille, généreux et jovial chef d’orchestre de la soirée, n’a eu de cesse que de renvoyer la lumière qui lui était promise sur ses élèves et leur travail.
Générosité, bonne humeur et talent, il ne fallait rien de plus pour enflammer la salle prête à danser, chanter et fêter René et ses jeunes pousses.


• Meddy Gerville crée le métissage du jazz et du maloya

Samedi dernier, au Théâtre Sous les Arbres du Port, s’est déroulée une bien belle soirée musicale sous le signe du jazz-maloya. Meddy Gerville entouré de ses musiciens a littéralement enchanté le public, venu très nombreux dans le rond si convivial du petit théâtre vert portois.

« Cité comme l’un des meilleurs clavistes de La Réunion, Meddy Gerville est, depuis 1995, à la tête d’un groupe de jazz (Meddy Gerville Group), qui connaît de grands succès. Son style jazz moderne métissé ou “jazzoya”, fusion de jazz et de maloya, s’exporte aussi très bien dans l’océan Indien et en Europe... ».
Cette présentation par le Théâtre Sous les Arbres de ce virtuose du clavier mais également poète, compositeur et chanteur s’est avérée exacte ce samedi soir. D’autant plus que Meddy Gerville a su s’entourer de grands musiciens, qui passent aisément à toutes sortes d’instruments, mêlant avec grâce et justesse les rythmes des rouleur, kayanm, trompette, saxophone, clarinette et bâton de pluie à ceux des percussions et autre batterie.
Et que dire des paroles qui touchent le fond du cœur, quand Meddy Gerville dédie une chanson à ses parents, chanson pleine de respect, de remerciement et d’amour ou quand il dédie une magnifique berceuse à sa petite fille Camila ? C’est très touchant quand un chanteur-poète compose pour son petit enfant : être père, quelle aventure merveilleuse dans une vie d’homme !
N’oublions pas que Meddy Gerville a remporté un énorme succès à l’Olympia de Paris en janvier dernier et que son dernier et 6ème album qui vient de paraître ("Fo Kronm La Vi") est une pure merveille, un condensé de ses meilleurs morceaux.
Lo bann zéni i mank anou ?

S. B.


Kanalreunion.com