Culture et identité

RSA dénonce le mépris de la CCIR contre les Sud-Africains

Une pièce de théâtre interrompue en pleine représentation

Témoignages.re / 21 novembre 2011

Après l’interruption, sans explication, par le président de la CCIR de la représentation d’une pièce par la troupe Talipot à la Villa du Département jeudi, l’Association Coopération Réunion-Afrique du Sud dénonce dans un communiqué des « atteintes à la liberté d’expression culturelle » et le « mépris indigne du Président de la CCIR envers des Sud-Africains », invités à se produire dans une prestation du Théâtre Talipot, et exige des excuses de la part d’Ibrahim Patel.

« Suite à l’incident survenu jeudi soir à la Villa du Département lors de la clôture des Assises du Commerce de l’Outre-mer, l’Association Coopération Réunion-Afrique du Sud tient à dénoncer les atteintes à la liberté d’expression culturelle et le mépris indigne du Président de la CCIR envers des Sud-Africains invités à se produire dans une prestation du Théâtre Talipot. La représentation théâtrale “Aia” sur les origines africaines de La Réunion et du Monde commandée par la CCIR pour clôturer les Assises du Commerce de l’Outre-mer, devant des invités, élus et personnalités du monde économique de La Réunion et des territoires ultra-marins français, a été interrompue manu militari au bout de trois minutes par le Président de la CCIR sans aucune explication. L’Association Coopération Réunion-Afrique du Sud, qui milite pour le développement des relations multiformes entre La Réunion et l’Afrique du Sud et le rapprochement entre les peuples sud-africain et réunionnais, s’indigne avec colère contre le mépris exprimé envers ces artistes sud-africains en visite dans notre île pour la première fois. Alors que pendant des années, le peuple réunionnais a été solidaire envers les Noirs victimes du racisme du régime d’apartheid, ces Sud-Africains ont été victimes de la pire des humiliations, et cela porte atteinte à l’image de La Réunion en Afrique du Sud, phare économique, politique et diplomatique du continent africain, membre du G20. Cet incident montre qu’il est nécessaire, plus que jamais, de lutter contre toutes formes de discriminations à La Réunion, qu’elles soient politiques, ethniques ou culturelles. RSA exige de la part du Président de la CCIR des excuses publiques envers nos frères sud-africains et leur exprime ainsi qu’à la troupe Talipot son plus grand soutien. »

Pour l’Association Coopération Réunion Afrique du Sud , Christophe Rocheland


Kanalreunion.com