Culture et identité

« Soyons fiers de notre histoire, de notre patrimoine, de notre identité »

Angélina Imira, adjointe à la culture, à l’animation et à la coopération décentralisée de Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 12 décembre 2009

Sainte-Suzanne fête le 20 décembre. Les festivités ont débuté hier soir avec “L’impact de l’abolition britannique de 1807 dans la traite d’esclaves entre le Mozambique et les îles de l’océan Indien”, une conférence animée par Augusta de Fatima Charifo Maita, jeune historienne à l’Université de Maputo (Mozambique). Le programme de cet hommage aux personnes traitées comme des esclaves par d’autres personnes a été dévoilé le 10 décembre 2009, salle du conseil municipal. Angélina Imira, adjointe à la culture, à l’animation et à la coopération décentralisée de Sainte-Suzanne nous en parle.

Que signifie pour vous cette fête ou hommage à des personnes qui étaient esclaves jusqu’en 1848 à Bourbon et… même après alors que l’on avait aboli les privilèges en France depuis 1789 ?

- Le 20 décembre pour Sainte-Suzanne, c’est la commémoration de l’abolition l’esclavage, de la Fête de l’unité réunionnaise. Ma première pensée est pour ceux qui n’ont jamais touché notre île : les enfants, les femmes, les jeunes hommes. Ma seconde va vers ceux qui ont sué, œuvré pour La Réunion d’aujourd’hui. Les mères "porteuses" et les hommes "étalons" qui ont engendré le peuple créole. À tous nous disons que nous sommes un peuple debout, bien que de nos jours certains organisent à leur guise un esclavage moderne : une société de surconsommation… Pou moin gayar nou navé, gayar nou na na, gayar nou nora !

Le 10 décembre 2009, vous accueilliez une conférencière qui animait une conférence hier soir. Dites nous en un peu plus sur elle ?


- Melle Augusta de Fatima Charifo Maita est une jeune historienne de l’Université de Maputo (Mozambique). Au cours de son intervention, elle a expliqué le mécanisme mis en place suite au mouvement abolitionniste britannique de 1807 dans l’océan Indien. Je pense que cet échange nous a fait comprendre qu’une partie de nos origines viennent du Mozambique via Madagascar.

Maintenant revenons à la programmation du 2O Décembre ?

- L’accent a été mis sur le maloya inscrit récemment au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Pour Sainte-Suzanne, ce n’est pas une nouveauté puisque ses habitants ont toujours défendu et valorisé notre maloya lors de différentes manifestations. Un hommage au Rwa Kaf, à nout zarboutan moringèr 2009, M. Siampirave, ainsi qu’à notre Edmond Albius international :. La surprise de cette fête, c’est Firmin Viry. Il sera présent le 16 décembre 2009 pour l’ouverture de ces quatre jours de commémoration.

Qu’avez-vous à dire aux Réunionnaises et aux Réunionnais à l’occasion de la fête de la liberté ?

- Soyons fiers de notre histoire, de notre patrimoine, de notre identité. Nou lé pa plus, nou lé pa moin respèkt a nou !

Jean-Fabrice Nativel 


Bloc-notes de la Fête de la Liberté

Conférences

Lundi 14 décembre

- À 18h : “Le maronaz” avec Aline Murin Hoarau et Lucien Biedinger du Cercle philosophique réunionnais.

• Jeudi 17 décembre

- À 18h : “Philosopher en Réunionnais à partir de nos dictons et proverbes creoles” avec Daniel Honoré.

• Mercredi 16 décembre

- Grand Kabar. Inauguration devant la mairie à 17h : exposition, symbolique des animateurs, spectacle des enfants du centre-ville, discours des officiels, prestations de Firmin Viry, de Groove Lélé, moring avec Zarboutan 2009...

- Au Bocage : les jeunes du CEM (19h) ; Koryn (19h30) ; Stéphanie Thazar (20h) ; Lorizin flout Jeunesse (20h30) ; Kiltir (21 h) ; Firmin Viry (22h).

• Jeudi 17 décembre

- Au Bocage : Maloya Fonker (19h), Compères maloya (19h30), Zangoun (20h), Jimmy Toave (20h30), Yanban (21 h), Destyn (22h).

• Vendredi 18 décembre

- Au Bocage : Chute Niagara (19h), danse des filles du centre-ville en hommage à Mickaël Jackson (19h30) ; Coupé décalé (20h) ; Fenomeno et Soldats du Ghetto (20h30), Blakaf (21 h), Vyn Keti & DJ Skam (21 h30), Reggae Band (22h), Natty Dread (22h30), Vetso Tribal Kabar (23h), Groove Lélé (23h30).

• Samedi 19 décembre

- Départ du grand défilé devant la mairie, à 18h, avec cinq tableaux mettant en scène les moments de la vie des esclaves : la capture, la vente, le travail au champ, le marronage, l’abolition.

- Au Bocage : spectacle des enfants des Case (19h30), Ambiance maloya (20h30), Espwar nout kabaré (21h30), Kafouyé (22h30), feu d’artifice (23h30), Simangavole (00h30), Lindigo (1h30).



Un message, un commentaire ?



Messages






  • J’espère que Melle Augusta de Fatima Charifo Maita a pu voir l’exposition " Fanm Latér " à la Médiathéque F.Mitterrand St Denis, des céramiques des femmes d’Inhambane offertes à l’Ile de La Réunion via l’association Espace Afrique.
    Une exposition trés originale composée de photographies, d’une vidéo, et de céramiques réalisée dans le cadre du 20 décembre.
    à voir sur le blog yambane.artblog.fr

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com