Culture et identité

Sur les chemins des souvenirs…

Succès pour la randonnée de l’Association Ville Animée

Témoignages.re / 11 mai 2010

Plus d’une centaine de personnes ont participé à cette grande randonnée familiale à la découverte du sentier littoral de Sainte-Suzanne à Sainte-Marie. L’accent a été mis sur les lieux de mémoire de la commune.

Ils sont partis de beau matin sur les chemins des souvenirs de Sainte-Suzanne. L’Association Ville Animée avait donné rendez-vous aux amoureux de la marche pour une randonnée familiale et conviviale qui a attiré de nombreux participants et beaucoup de touristes. Pour cette troisième édition, les organisateurs ont voulu faire découvrir aux randonneurs l’histoire de quelques lieux de mémoire de cette commune riche en souvenirs. « Il faut toujours innover et donner un sens historique à cette balade. Sainte-Suzanne regorge de sites historiques qui font la richesse de La Réunion. Des lieux de mémoire sont présents dans chaque quartier et il convient plus que jamais de les valoriser en faisant vivre les mémoires vivantes du Beau Pays », annonce d’entrée Bernard Batou, historien de Sainte-Suzanne, auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire et le patrimoine de cette commune.
Direction Trois Frères, quartier agricole situé en face de la mairie. Roger Valliamé, ancien journalier agricole, a grandi et travaillé pendant plus de 30 ans dans ce petit village. « Trois Frères est lié à l’histoire de l’agriculture avec ses nombreux hectares en cannes à sucre, des centaines de journaliers agricoles, une plateforme sucrière, une grande écurie, un verger de fruits impressionnants, des petites cases en paille, une belle case créole pour le Colomb. J’ai travaillé avec le Rwa Kaf qui habitait lui aussi Trois Frères. Ce quartier est riche en histoire, malheureusement encore méconnu des habitants, même de Sainte-Suzanne ».
De Trois Frères à l’ancienne gare du chemin de fer, il n’y avait que quelques marches… Eric Boulogne, historien passionné du chemin de fer, et Bruno Bamba, cameraman et photographe, réalisateur d’un film sur la mémoire des anciens cheminots réunionnais, ont rappelé les grandes lignes de l’époque du C.F.R. « La gare de Sainte-Suzanne était le pôle de Sainte-Suzanne. Là s’arrêtait et repartait le petit train lontan, passant sous le tunnel du Phare. Le Chemin de Fer Réunionnais a marqué considérablement l’histoire de notre pays sur le plan économique, culturel et social. Il est important de faire revivre cette belle page de notre histoire », a souligné Eric Boulogne.
Quelques mètres plus loin, le Phare de Bel Air attendait patiemment le passage des randonneurs, toujours imposant et dominant la commune. Quelques centaines de mètres après, Vel Mounigan, le président de la Chapelle front de mer, invitait les participants à découvrir sa chapelle qui date de plus d’un siècle, liée à l’histoire de l’agriculture et de l’engagisme. « Cette chapelle était située au cœur même de la grande propriété de Jacques Bel Air autour des calbanons, des champs de cannes, pas trop loin de la chapelle gothique. Elle était gérée par mon grand-père. Elle n’était pas vue d’un bon œil sur cette propriété et il a fallu la déplacer. Nous nous sommes alors installés sur le front de mer. Cette chapelle est un lieu de culte, un lieu culturel chargé d’histoire, un lieu touristique également. Je suis fier chaque jour d’accueillir ici les visiteurs et les touristes car il est important de faire partager notre histoire ».
Après une petite pause à Bois Madame, les randonneurs se sont ensuite retrouvés au Phare de Bel Air pour un moment de partage (discours, présentation des projets de l’association, remise de cadeaux…). Une manifestation très réussie et très éducative. Les participants auraient aimé visiter le Phare, mais, dommage, il était fermé…

Armand Bernard


Kanalreunion.com