Culture et identité

Tariq Ramadan : « Nous sommes tous frères et sœurs en humanité »

Quelles solutions aux « grands défis de notre époque » ?

Correspondant Témoignages / 25 avril 2015

Le célèbre professeur d’université, philosophe et écrivain suisse Tariq Ramadan a tenu une magnifique conférence ce mercredi 22 avril dans la grande salle de l’ancien hôtel de ville de Saint-Denis sur le thème : « Les plus grands défis de notre époque », à l’invitation du collectif associatif Génération 21. Cette conférence a connu un grand succès, à la fois par l’ampleur du public présent dans une salle plus que pleine et par la pertinence des propos tenus par cet islamologue auteur de plusieurs ouvrages, qui font de lui un des plus grands penseurs de notre temps dans le monde.

JPEG - 30.1 ko
Tariq Ramadan lors de sa conférence à la mairie de Saint-Denis aux côtés de la représentante du collectif Génération 21.
(photo Gaël Ayan)

À cette occasion, Tariq Ramadan a fait un inventaire de plusieurs graves problèmes auxquels est confrontée l’humanité, en analysant à la fois leurs conséquences, leurs causes et leurs solutions. On peut citer par exemple la globalisation économique, avec le poids de l’économie mondiale dominante sur les économies nationales ainsi que la globalisation de la culture et celle de la communication. Tout cela se fait au détriment des plus pauvres, des cultures et identités infériorisées, avec des effets sociaux et environnementaux très graves.

D’où cette question fondamentale qu’il invite tous les responsables politiques, médiatiques et autres citoyens du monde à se poser : celle du sens et des finalités de ce que nous faisons. Par exemple, nous utilisons des moyens pour ceci ou cela mais au service de quoi et de qui ? On éduque les enfants pour quoi ? Quelle est la finalité des sciences, des universités… ?

Les résistances

Parmi les autres grands défis à relever selon Tariq Ramadan, on peut citer aussi le respect et la valorisation des atouts de la diversité culturelle, le respect de l’égalité des cultures, l’importance de la mémoire historique afin de combattre toutes les formes de racisme, de sectarisme, de dogmatisme. On assiste en effet, dit-il, à la montée de nouveaux racismes face aux nouvelles migrations, à des esclavages modernes, à des discriminations identitaires, culturelles et sociales parfois très violentes, avec les effets tragiques que l’on connaît.

Pour faire face à ces problèmes, souligne Tariq Ramadan, nous devons nous attaquer à leurs causes, avoir une attitude responsable, juste et cohérente, faire respecter les singularités par la connaissance de l’autre, mettre en cause l’oligarchie capitaliste en résistant aux multinationales et aux banques qui pillent la planète. C’est pourquoi les résistances culturelles, identitaires et sociales sont toutes très importantes, dit-il.

Un exemple à suivre

À ce sujet, il a cité plusieurs fois le caractère exemplaire de la résistance réunionnaise face aux inégalités, oppressions et diverses formes de racisme. Pour lui, grâce à l’interculturalité réunionnaise, le génie collectif de ce peuple est un exemple à suivre dans le monde entier.

Mais ce génie réunionnais est à enrichir sans cesse par le dialogue entre les humanistes réunionnais afin de bâtir un projet commun pour la communauté de destin de ce peuple, avec de l’éthique en politique et en économie. Et cette vision de l’avenir peut être partagée avec les peuples du monde entier car « nous sommes tous frères et sœurs en humanité », a déclaré Tariq Ramadan, longuement applaudi.


Kanalreunion.com