Culture et identité

"Témoignages" dévoile un scandale en préparation

Il y a 50 ans : l’Ordonnance Débré

Manuel Marchal / 13 octobre 2010

Vendredi à La Possession, un grand meeting du Parti communiste réunionnais marquera le 50ème anniversaire du début de l’application d’un des textes de lois les plus attentatoires aux libertés fondamentales. Pour faire taire la liberté d’opinion et le suffrage universel, le pouvoir parisien et le préfet Perreau-Pradier lancent l’offensive avec l’Ordonnance Débré.

Le 15 octobre 1960, le Premier ministre Michel Debré signait une ordonnance permettant le retour aux méthodes des gouverneurs à La Réunion. Ce texte donnait en effet la possibilité au préfet d’expulser de notre pays tout fonctionnaire susceptible de déplaire au pouvoir.
À cette époque, le gouvernement utilisait tous les moyens possibles pour empêcher le suffrage universel de s’exprimer à La Réunion. La fraude massive était pilotée par le préfet et mettait en place des notables qui devaient tout au pouvoir parisien. En 1960, le préfet Jean Perreau Pradier avait donc déjà mis en place la fraude dans toute l’île, et seule la commune du Port résistait encore. À peine un an après la création du Parti communiste réunionnais, le pouvoir parisien, le préfet Perreau Pradier et leurs complices étaient en train de mettre en place un nouvel outil de répression, faisant revenir La Réunion au temps des colonies. Le 23 juillet 1960, "Témoignages" dévoile le scandale…

M.M.


Kanalreunion.com