Culture et identité

The Underground Railroad - 1840-1860 (Etats-Unis)

100 noms pour le 10 mai avec la MCUR

Témoignages.re / 18 mai 2010

Au milieu du 19ème siècle, des Afro-américains cherchent la liberté en s’enfuyant des états américains esclavagistes vers les États du Nord des Etats-Unis ou au Canada qui ont aboli l’esclavage.

L’adoption, en 1850, du Fugitive Slave Act accorde aux chasseurs d’esclaves, d’une cruauté notoire, de traquer les fugitifs, des confins du Sud jusqu’à la frontière canadienne, afin de les ramener à leurs propriétaires.

Pour fuir la servitude, les esclaves trouvent de l’aide auprès d’un réseau d’évasion élaboré par des abolitionnistes, The Underground Railroad (Le Chemin de fer clandestin), dont les “préposés”, hommes et femmes, “blancs” et “noirs”, Canadiens et Américains, conduisent bon nombre d’Afro-américains loin de leur servitude.

Parmi ces résistants, l’ancienne évadée Harriet Tubman qui repart maintes fois dans le Sud pour conduire les esclaves vers la liberté avec l’aide des Quakers durant les années 1850.

Le Canadien Alexander Ross se fait passer pour un observateur d’oiseaux, pour guider en réalité les esclaves vers les voies d’évasion.

Entre 1840 et 1860, on estime à 30.000 le nombre d’esclaves afro- américains qui parviennent en terre libre par ce réseau de sentiers secrets, de cachettes et de maisons d’accueil reliant les Etats du Sud et les frontières du Canada.


Kanalreunion.com