Culture et identité

Théâtre : un Réunionnais au festival d’Avignon

Témoignages.re / 16 juillet 2010

Des troupes réunionnaises (comme Vollard) ont déjà participé au Festival d’Avignon qui se tient au début du mois de juillet. Cette année, la critique salue la représentation d’une pièce écrite par un Réunionnais “exilé” en Métropole depuis l’âge de 17 ans et qui, sur la base d’un retour dans son île, a écrit et monté une pièce de théâtre, “La mort d’Adam”.
Jean Lambert-wild est le fils d’un éleveur bovins de La Réunion dont le troupeau a été frappé dans les années 70 par la brucellose, obligeant à abattre toutes les bêtes sauf une. En effet, le taureau Adam qui avait été acheté en Afrique du Sud a été gardé puis tué avant de servir lors d’un repas partagé par la famille et l’ensemble des travailleurs.
Émigré en France, Jean Lambert-wild a fait du théâtre. Il est devenu le directeur du Centre national de Caen.
Voilà comment la presse nationale salue son œuvre :
« Jean Lambert-wild sait où il va : il entend mener à bien une œuvre totale “qui ambitionne de relier toutes les parts d’une vie, parfois réelle, parfois imaginaire”. Avec “La Mort d’Adam”, il se propose de repartir en enfance, sur l’île de La Réunion, où il est né. Il offre au public un voyage à plusieurs niveaux », écrit “Libération”.
“Le Provençal” s’interroge : « “La mort d’Adam” n’est pas un spectacle comme les autres. D’ailleurs, est-ce vraiment du théâtre ? Plutôt, dirons-nous, une expérience de l’ordre du rêve, un peu comme si l’on plongeait dans les méandres de la mémoire, en se recréant intérieurement le film du passé. Une sorte de grand bain dans les souvenirs de l’enfance où les images s’entremêlent, dans un bouillonnement d’écume ».
Pour sa part, “l’Humanité” titre : « La Réunion au-dessus d’un volcan ».


Kanalreunion.com