Culture et identité

Thomas Clarkson - 1760-1846 (Angleterre)

100 noms pour le 10 mai avec la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise

Témoignages.re / 13 avril 2010

Thomas Clarkson est né à Cambridgeshire (Angleterre) le 28 mars 1760. Politicien anglais, il est abolitionniste et protestant.

En 1784, dans “Le Cri des Africains contre les Européens leurs oppresseurs”, Thomas Clarkson pose la question suivante : « Est-il juste de faire contre leur volonté des hommes des esclaves ? ».

Avec Granville Sharp, il créé un Comité pour l’Abolition de la Traite des Noirs, relayé au Parlement par William Wilberforce. Ce mouvement devient populaire et se réorganise en 1787 en Society for Effecting the Abolition of the Slave Trade. L’abolition de la traite en est l’objectif concret. Ce mouvement se veut, comme la traite elle-même, international. Il cherche à diffuser auprès de l’opinion populaire des images fortes, capables de mobiliser les esprits.

Clarkson révèle ainsi au public britannique, en 1789, la vérité concernant la traite des “noirs” : pour dénoncer les traitements abusifs faits aux esclaves, il dessine un navire négrier, le Brooks.

Ainsi, les horribles conditions d’entassement dans les cales négriers sont pour la première fois visibles. Cette image est devenue l’une des plus fortes images de l’abolitionnisme.

« Quand Mirabeau vit [la gravure], il fut tellement impressionné qu’il demanda à un ouvrier de lui en faire un modèle réduit en bois, dépense considérable. Il conservait ce modèle dans sa salle à manger. C’était un bateau long d’environ un yard. On y voyait à leurs places respectives de petits personnages, hommes et femmes, peints en noir, figurant des esclaves ».

Extrait des mémoires de Thomas Clarkson


Kanalreunion.com