Culture et identité

Un documentaire pour sauver les manuscrits de Tombouctou

Mali

Témoignages.re / 15 mai 2012

Un documentaire intitulé "Sauvons les manuscrits de Tombouctou" a été lancé la semaine dernière à Bamako, pour sensibiliser le public sur la valeur des travaux effectués par des érudits maliens et qui font la richesse des documents historiques de Tombouctou.

Lancé le 5 mai dernier, un film vise à sensibiliser la population sur la richesse du patrimoine d’une ville menacée par la guerre. Le film présente également l’état actuel de Tombouctou sous occupation rebelle, où on assiste à la destruction de monuments comme celui d’El Farouk par les islamistes d’Ançardine qui occupent aujourd’hui cette cité ancienne.
Selon l’écrivain et éditeur malien, Ismaël Samba Traoré, ce patrimoine englobe aussi l’ensemble des stèles et mausolées, des demeures, des rues anciennes, des structures architecturales des villes anciennes, des sites historiques et culturels.
Ce documentaire né de l’initiative de l’Association culturelle "Balani’S Médina" qui regroupe des chercheurs et des écrivains qui ont désormais décidé de défendre ce patrimoine culturel, a mobilisé pour son lancement de nombreux intellectuels maliens dont le professeur Bakary Kamian, ancien Secrétaire général du Comité National de la Recherche Scientifique et Technique et ex-Directeur du Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar (BREDA).
Le soutien de l’Afrique du Sud

D’anciens ministres, tels Adama Samassékou de l’Education nationale et Cheick Oumar Sissoko de la Culture, ainsi que des représentants de l’Institut Ahmed Baba de Tombouctou.
L’ambassadeur d’Afrique du Sud au Mali, Rantobeng William Mokou, a profité de l’occasion de cette cérémonie, pour affirmer l’engagement de son pays à soutenir le Mali dans la préservation des manuscrits de Tombouctou, qui sont précieux, non seulement pour le Mali, mais aussi pour l’Afrique toute entière.
En effet, Tombouctou était un centre intellectuel de l’Islam et une ancienne cité marchande que l’UNESCO a inscrit sur la liste du Patrimoine mondial en raison de la richesse et de l’originalité de ses manuscrits, ainsi que de la valeur historique et culturelle de tout son patrimoine.
Ce patrimoine est constitué des trois grandes mosquées de Djingareyber, Sankoré et Sidi Yahia, ainsi que des manuscrits uniques écrits en arabe ou en peul par des savants de l’ancien empire du Mali et conservés dans des bibliothèques privées.
La menace des intégristes

L’occupation de la ville de Tombouctou est perçue, de par le monde, comme une menace pour ces textes authentiques et ces trésors historiques qui portent sur des domaines de connaissance aussi divers que l’histoire, l’astronomie, la musique, la botanique, la généalogie, l’anatomie... et qui sont considérés comme blasphématoires par les nouveaux maîtres des lieux, Al-Qaeda et ses affidés jihadistes.


Kanalreunion.com