Culture et identité

« Un grand acte de mémoire »

Pondichéry 2010

Témoignages.re / 20 février 2010

Les 348 personnes réunit autour de Paul Vergès et Sudel Fuma, initiateur du voyage à Pondichéry et plus largement au Tamil Nadu, du 20 au 23 janvier 2010, sont revenues sur leur périple indien. À cette occasion, une réception de retour a eu lieu jeudi 18 février au Conservatoire de Rayonnement Régional, "Gramoun Lélé" de St Benoit.

C’est devant plusieurs centaines de personnes que les principaux acteurs de ce voyage, Yvon Virapin, vice-président du Conseil régional, Sudel Fuma, chaire de l’UNESCO, le représentant de la présidente du Conseil Général, Nassimah Dindar, Daniel Huet, et le président du Conseil régional, Paul Vergès, ont exprimé leur satisfaction de voir des Réunionnais retourner vers leurs racines.

« Fidèles à la mémoire des premiers ancêtres »

Chef de file de la délégation Réunionnaise, l’historien Sudel Fuma s’est rendu en Inde du Sud dans le cadre de l’opération "Pondichéry 2010" et "Bonjour India". Revenant sur les pas des 100.000 engagés, ils ont tenu à leur rendre hommage sur leur terre natale. Une stèle a été déposé à Pondichéry : "La Route des travailleurs indiens" pour marquer la venue de la délégation des Iles (Réunion, Maurice et Antilles) et enrichir les relations entre La Réunion et l’Inde.

Remplissant pleinement « leur devoir de mémoire », les participants ont également échangé autour de la "Diaspora Indienne dans l’océan Indien et particulièrement à La Réunion". L’idée est de comprendre l’histoire culturelle de La Réunion à travers nos ancêtres. « Nos ancêtres engagés parlent en chacun de nous » a résumé Sudel Fuma. Paul Vergès avait ajouté en 2009, « c’est le début d’une stratégie qui doit durer » qui doit nous permettre d’affirmer notre identité Réunionnaise.

Fier d’être Réunionnais

« Ils ont apporté les bases de leur culture » à La Réunion a exposé Paul Vergès. Insistant sur l’importance de découvrir, et réintégrer les culturels qui ont construit la Réunion, Paul Vergès a expliqué que les changements à venir sur les plans économique, politique et culturel, doivent être prit en compte par la Réunion. La richesse culturelle de l’île peut être un moyen pour les Réunionnais de s’allier avec les futures puissances mondiales, que seront la Chine et l’Inde mais également avec Madagascar, l’Indonésie…

Les intervenants ont souhaité rappeler l’aspect unique du métissage Réunionnais, qui a été conservé malgré la domination coloniale durant 150 ans. Comme l’a dit Sudel Fuma, les « ambassadeurs de la Réunion en Inde » ont œuvré à l’enrichissement de la culture réunionnaise, et plus encore à celle du monde. En effet, La Réunion est l’un des rares territoires à réunir une civilisation multiculturelle, « les citoyens du monde peuvent prendre exemple sur les Réunionnais », affirme Julien Ramin.

L’objectif à venir de la délégation est de se rendre en Chine, dernière terre et civilisation ayant fait de La Réunion, ce qu’elle est aujourd’hui.

 C.T. 


Kanalreunion.com