Culture et identité

« Un honneur fait à l’Université de La Réunion »

Sudel Fuma nommé au Comité Mondial des sites de Mémoires de l’Esclavage

Témoignages.re / 27 octobre 2012

Beaucoup de Réunionnaises et de Réunionnais connaissent depuis plusieurs années Sudel Fuma, professeur d’Histoire à l’Université de La Réunion, directeur de La Chaire UNESCO dans le pays, président de l’association Historun… Ils savent le travail qu’il a accompli l’an dernier notamment en tant qu’animateur du Kolèktif Lané Éli (KLÉ), qui a contribué avec plusieurs dizaines d’associations, militants culturels, artistes et institutions à célébrer le 200ème anniversaire de la révolte de nos ancêtres esclaves dans la région de Saint-Leu, menée par l’esclave forgeron Élie.

JPEG - 24 ko

Ce mercredi soir, grâce à l’émission "Alanoula" de Rocaya diffusée sur Télé Réunion 1ère, un grand nombre de nos compatriotes ont pu en savoir encore plus sur la vie et l’œuvre de cet historien réunionnais, né en 1952 à Saint-Pierre et qui a connu « une enfance difficile dans une famille pauvre au Tampon ». Au cours de cette émission, Sudel Fuma a notamment exprimé sa détermination à continuer le combat qu’il mène depuis longtemps pour faire connaître au peuple réunionnais son Histoire, avec toutes les épreuves pénibles voire inhumaines qu’il a subies mais aussi les combats qu’il a menés pour faire face à toutes les formes d’oppressions et d’injustices vécues depuis trois siècles et demi.

À ce sujet, il a souligné l’importance de l’union et de la solidarité entre les Réunionnais pour faire respecter leurs droits et faire reconnaître leurs compétences : « si les Réunionnais ne sont pas unis, on ne réussira pas ; et si on ne combat pas, tout va à la ruine ». Dans cet esprit, Sudel Fuma a plaidé aussi pour la reconnaissance de l’identité réunionnaise et pour le partage de nos valeurs dans la confiance.

Et voici que jeudi matin, Sudel Fuma nous envoie une information très intéressante : il a été nommé au Comité Mondial des sites de Mémoires de l’Esclavage pour représenter l’océan Indien. Une nomination qu’il qualifie d’ « un honneur fait à l’Université de La Réunion ».

Nous publions ci-après le texte de la lettre adressée par M. Ali Moussa Yié, Directeur du Programme mondial de La Route de l’Esclave, à Sudel Fuma, Directeur de La Chaire UNESCO à l’Université de La Réunion :

« Dear Participant

On the occasion of the International Seminar on “Heritage, Culture, Education : Management of Sites and Places of Memory related to the Slave Trade and Slavery”, held in Brasilia from 20 to 23 August 2012, you have kindly volunteered to be part of the Preparatory Committee to work on the establishment the International Network of Managers of Itineraries of memory created in Brasilia.

As agreed upon, your CVs were submitted to the International Scientific Committee for the Slave Route Project. I am very pleased to inform that you are selected as member of the Preparatory Committee. As you know, this Committee was entrusted to define the modalities for the setting up and good functioning of the International Network as well as a program of concrete activities for the two coming years, with the framework of the Decade for People of African Descent (2013-2022). The Committee will submit concrete proposals within three months.

Your Committee is composed of six members coming from different regions (see their attached CV), namely :

- James Early (North America), Director of Cultural Heritage Policy at the Center for Folklife and Cultural Heritage at the Smithsonian Institution, Washington, DC.

- Sudel Fuma (Indian Ocean), Vice Dean of the faculty of literature and Human sciences in charge of International cooperation and research, and coordinator of the Slave Route Itinerary in the Indian Ocean.

- Stephen Korsah (Africa), Principal Museums Education Officer at Ghana Museums and Monuments Board.

- Philippe Pichot (Europe), Coordinator of the Route of Abolitions and Human Rights Project.

- Carmen Maria Corral Barrero (Caribbean and Latin America), member of the Cuban national Committee for the Slave Route Project. Please note that Carmen was proposed to replace Nilson Acosta who volunteered but cannot communicate in English or French. She did not participate in the Brasilia seminar but was briefed about the outcome.

- Matthieu Dussauge (Caribbean), Director of Victor Schœlcher Museum and Head of The Slave Route Traces and Memory in Guadeloupe.

It is necessary that the Preparatory Committee have a Chair who would facilitate the team work and ensure the responsibility for the delivery. Taking into account the criteria that the Chair should be at least bilingual and comfortable in the two UNESCO working languages (English and French), we are proposing Mr Matthieu Dussaugue as Chair of the Committee. If you agree with this proposal, he will be the one who, from now, will facilitate your exchanges and put together your ideas and suggestions for submission to the secretariat of the Slave Route project.

I wish you all success for your Committee

Best regards »


Kanalreunion.com