Culture et identité

Un livre de Brigitte Masson : entre nostalgie et espoir

“Le chant de l’aube qui s’éveille”

Témoignages.re / 18 juin 2013

Voici un article de Brigitte Croisier sur “Le chant de l’aube qui s’éveille”, un roman de Brigitte Masson.


Brigitte Masson est attendue à La Réunion les 19 et 20 juin pour parler de son roman “Le chant de l’aube qui s’éveille”. Un livre touchant par sa sincérité émotionnelle et enrichissant par sa lucidité d’analyse.

Brigitte Masson évoque le bouillonnement social et politique des années 70, à Maurice, marquées par les grèves et les emprisonnements de militants. Mais ce fragment d’Histoire est vu par les yeux et surtout vécu par le cœur d’une jeune fille, une jeune Mauricienne qui a grandi en France et qui se retrouve plongée dans ces luttes à la fois dures et ardentes. Cet engagement est un peu comme un rite d’initiation lui permettant de trouver sa place.
Trouver sa place ? Pas si facile ! On s’implique dans la quête émouvante de la narratrice qui se pose beaucoup de questions existentielles et politiques sur son insertion dans la société mauricienne. Les différences sociales, religieuses, culturelles et de couleur de peau creusent-elles un fossé infranchissable entre elle et ceux dont elle partage les aspirations et les combats ? « J’ai honte d’être moi-même », confie-t-elle lors d’une rencontre avec un vieux travailleur usé par la misère.

Sa place, elle la cherche aussi au sein même de sa famille, famille d’artistes avec Hervé et Loys Masson. Mais la vie au jour le jour avec les génies créateurs n’est facile pour personne.
Et puis, il y a le souffle de l’amour qui soulève l’écriture et la fait vibrer. On est touché par la poésie des scènes amoureuses mêlées au parfum du jasmin et à l’ombre protectrice et sacrée des banians. Un amour transgressif, mais d’autant plus passionné.

Jouant de la diversité des registres, à la fois roman d’amour et témoignage historique, le récit navigue entre plusieurs temporalités : c’est le regard d’aujourd’hui qui est posé sur les événements d’hier, et surtout sur les rêves d’un autre monde. Le bilan est souvent amer, la déception perceptible, mais en même temps — car la réalité de nos sociétés est complexe —, la narratrice note des avancées. Surtout, elle pose l’exigence d’une nouvelle réflexion, ancrée dans le présent et vivifiée par l’appel du futur. Seule façon de ne pas être “L’ombre de ce que nous avons été”, comme le dit le titre d’un roman du Chilien Luis Sepulveda, publié en 2010.

“Le chant de l’aube qui s’éveille”, titre nostalgique, mais aussi chargé d’espoir, nous parle de l’île Maurice, mais aussi de nous à La Réunion, de nos désirs individuels et collectifs et de leur confrontation avec le principe de réalité. Oui, nous avons vibré à l’appel de « l’exaltation amoureuse et (de) l’utopie politique », comme l’annonce le titre d’une des conférences de Brigitte Masson. Oui, Mauriciens, Réunionnais, et autres peuples de l’océan Indien, nous avons partagé nos aspirations au changement, mis en commun nos expériences au-delà de nos différences institutionnelles. Le temps est venu de s’interroger : qu’avons-nous fait de nos 20 ans ? « que sont nos amis devenus ? » , pourrions-nous chanter...

Rendre l’histoire vivante, nous faire éprouver les frissons et les douleurs de l’amour, poser une analyse critique, partager ses interrogations sur le présent et l’avenir, Brigitte Masson tisse ensemble tous ces fils dans son récit, et on aime. En parlant d’elle, elle parle de nous et c’est une belle rencontre.

Brigitte Croisier

Conférences de Brigitte Masson

Brigitte Masson donnera deux conférences sur son roman “Le chant de l’aube qui s’éveille” :

Le mercredi 19 juin à la Médiathèque du Port à 18h

Et à l’Université de La Réunion, Ampli Élie, le jeudi 20 à 18h

Brigitte Masson est née en France et a grandi à Paris. C’est à l’âge de 16 ans qu’elle découvre l’Île Maurice avec ses parents de retour dans leur pays d’origine. C’est une sociologue passionnée de littérature. En 1983, Brigitte publie deux contes pour enfants en kréol sur support audio : “Zistwar lilet ek Gaspar”. Une première nouvelle “Journée de femme” en 1985 et “Joseph” en 2009. Entre-temps, plusieurs autres textes. Et 2012, son premier roman “Le Chant de l’aube qui s’éveille” aux éditions La Maison des Mécènes qu’elle a fondée pour soutenir la production littéraire mauricienne.

Brigitte est la fille du peintre Hervé Masson, homme politique et membre du MMM, et de Sibylle, militante.


Kanalreunion.com