Culture et identité

« Un maloya qui continue à crier sa soif de liberté »

Sortie de ‘’Maloya, j’écris ton nom’’, un film d’Anaïs Charles-Dominique

Témoignages.re / 7 octobre 2015

Ce mardi 6 octobre, les responsables de Tiktak Production ont organisé pour les médias la projection du nouveau film réalisé par Anaïs Charles-Dominique avec Christine Salem et Olivier Araste sous le titre ‘’Maloya, j’écris ton nom’’. Ce film documentaire de 81 minutes, auquel Laurent Médéa a contribué au scénario, sera diffusé sur Réunion 1ère le jeudi 15 octobre prochain. Voici de larges extraits de sa présentation par ses producteurs.

JPEG - 83.7 ko

Christine Salem et Olivier Araste sont deux chanteurs de maloya : ils sont charismatiques, « habités » par cette musique héritée des esclaves, qui s’apparente à un blues réunionnais. Olivier est né à Paniandy, un quartier au milieu des champs de canne, à l’Est de La Réunion. Christine a grandi aux Camélias, une « cité béton » de Saint-Denis. Leur inspiration est mystique. Ils invoquent les ancêtres pour leur demander force et protection.
Ces deux artistes vivent une période faste : nouvel album, tournées, concerts qui s’enchaînent ! Nous les avons suivis pendant près d’un an et demi, du Mozambique au Danemark, mais surtout à La Réunion afin de partager leurs émotions, leurs confidences. Chacun à sa manière, ils écrivent l’histoire du maloya moderne. Ils écrivent le nom d’un maloya qui continue, sans relâche, à crier sa soif de liberté.
Après ‘’Prisonnier d’un mythe’’ (2009), ‘’L’Horizon cassé’’ (2012) et la série documentaire ‘’La Vie devant Soi’’ (2013), ‘’Maloya, j’écris ton nom’’ est le premier long-métrage documentaire d’Anaïs Charles-Dominique. Ancienne journaliste (2002-2012), elle se consacre à la réalisation depuis trois ans afin d’approfondir sa réflexion sur la société réunionnaise qu’elle explore à travers ses thèmes de prédilection que sont l’histoire, la culture, l’identité réunionnaise.

Trois étapes

Le tournage de ‘’Maloya, j’écris ton nom’’ s’est fait en trois étapes :
• Au Mozambique en mai 2014, où Christine Salem est invitée à Maputo pour une série de concerts et une résidence d’artiste avec Zéna Bacar et Mussa. Un voyage en Afrique qui s’inscrit également dans son projet Rasinaz.
• À La Réunion entre mai 2014 et septembre 2015. De Paniandy, petit quartier de l’Est de La Réunion, aux Camélias, cité urbaine de la capitale, les deux artistes nous livrent leurs souvenirs d’enfance, leur vision du maloya et des servis kabaré.
• Au Danemark en août 2015, où Olivier Araste et Lindigo transportent le public au Festival Roskilde, au milieu d’une tournée internationale, qui les mènera de l’Angleterre à la Malaisie en passant par les Pays-Bas.

La quête éternelle de liberté

Le maloya est une musique de résistance qui a permis de survivre à plusieurs siècles d’oppression culturelle : pendant l’esclavage, la colonisation, la départementalisation.
L’enjeu de ce film est de pouvoir, à travers le succès international de deux artistes de maloya, évoquer la quête éternelle de liberté, liberté des consciences, cette fois de toute une frange de la population, encore emprisonnée dans les carcans du passé.

D’ailleurs, le titre du film ‘’Maloya, J’écris ton nom’’ fait référence au poème de Paul Eluard, ‘’Liberté’’, écrit en 1942 : « (…) Sur l’espoir sans souvenir - J’écris ton nom - Je suis né pour te connaître - Pour te nommer - Liberté ».

Tiktak Production 

Voici l’histoire, les activités et la philosophie de Tiktak Production, une entreprise de production audiovisuelle et cinématographique créée en 2005 par Laurent Médéa et Anaïs Charles-Dominique. Elle produit et réalise des films documentaires, d’animation, des docu-fictions, des courts-métrage de fiction, des magazines et émissions de télévision. Elle se focalise particulièrement sur les thématiques suivantes : histoire, société et culture. Elle veut également affirmer son identité et sa vocation cinématographiques de fiction en proposant à travers des films à la fois attrayants et exigeants, une fenêtre inédite sur le monde réunionnais et indianocéanique. Tiktak Production souhaite accompagner des réalisateurs réunionnais et du monde entier pour défendre le cinéma que nous aimons. C’est avec passion et persévérance que nous souhaitons développer et diversifier cette société, de la production à la distribution en passant par l’ouverture aux ventes internationales. Contact : Archmed Ahamed, chargé de communication - archmed@tiktakprod.com - 0692 25 20 37.


Kanalreunion.com