Culture et identité

Un siècle d’une vie arrachée à la terre natale

Une centenaire chagossienne fêtée par son peuple

Alain Dreneau / 11 mai 2011

Chaque célébration d’une personne centenaire est un fort événement chargé d’histoire et d’émotion. Mais quand il s’agit du peuple chagossien fêtant les 100 ans d’une dame née dans l’île de Salomon, cet anniversaire prend une signification toute particulière. Il s’inscrit en effet dans la mémoire de l’arrachement subi par cette femme et par ce peuple hors de leur archipel natal.

Mme Marie Julie Oscar est née à Boddam (île de Salomon, Chagos) le 3 mai 1911. L’événement a été célébré par la communauté chagossienne samedi dernier à Port-Louis, en présence de la ministre mauricienne de la Sécurité sociale, Mme Dookun. Aux côtés d’Olivier Bancoult, le président du Groupe Réfugiés Chagos, tout le monde s’est réjoui de la présence de la doyenne de l’île Maurice, Mme Marie Émilie Louise, âgée de 109 ans, qui est Chagossienne, née à Diego Garcia.

Quelles destinées que celles vécues par ces femmes courage, victimes des crimes perpétrés par la Grande-Bretagne et les U.S.A. dans notre océan Indien ! Nul doute que leur rêve, enfoui au plus profond, est toujours tourné vers les rivages de leurs îles natales.

Le combat des Chagossiens pour le droit au retour est le combat de la Justice. Il trouve un écho de plus en plus fort à La Réunion. Longue vie à ces deux centenaires chagossiennes !

A.D.


Kanalreunion.com