Culture et identité

Un vibrant hommage de La Réunion à Auguste Lacaussade

Célébration du 200ème anniversaire d’un grand écrivain réunionnais

Correspondant Témoignages / 10 février 2015

Ces 7 et 8 février, l’Association des Amis d’Auguste Lacaussade, présidée par l’historien Prosper Ève, a organisé à Salazie avec plusieurs partenaires les Premières Journées du Bicentenaire de ce poète réunionnais, traducteur et journaliste littéraire, né à La Réunion en 1815 et décédé en France en 1897. Cette célébration, à laquelle ont participé plusieurs personnalités culturelles réunionnaises, notamment des artistes, écrivains et poètes bénévoles, fut riche en culture des valeurs fondamentales du peuple réunionnais, en fidélité aux combats menés par Auguste Lacaussade.

JPEG - 66.4 ko
Une partie des artistes, poètes et autres militants culturels qui ont participé à cet hommage à Auguste Lacaussade.

Samedi, la première journée de cette célébration s’est déroulée dans le gymnase du collège Auguste Lacaussade de Mare à Citrons, après un recueillement sur la tombe du poète dans le cimetière d’Hell-Bourg. La Troupe Salazel a ouvert la séance avec une belle pièce de théâtre jouée notamment par des enfants et intitulée ‘’Les Béliers’’, et tout au long de la journée le public a pu apprécier les proclamations de poèmes d’Auguste Lacaussade et de poètes actuels qui ont rendu hommage à ce fils d’une esclave affranchie.

Une autre belle pièce de théâtre, rédigée par Prosper Ève dès 2006 sous le titre ‘’Sombre destin’’ et remaniée cette année, a été jouée par la Troupe des Amis d’Auguste Lacaussade pour retracer le parcours parfois très pénible de ce combattant réunionnais de la liberté. Parmi les artistes solidaires de cet hommage de deux jours avec diverses prestations, nous pouvons citer Thierry Gauliris, Jim Fortuné, le groupe Esprit, Stéphanie Prie, Kaloune, le groupe musical Zool, Patrice Treuthardt…
Ces artistes ont souvent fait des liens entre les luttes d’Auguste Lacaussade et celles à mener aujourd’hui, comme par exemple Thierry Gauliris qui a lancé ces appels en chantant : « Atann pa domin pou nou lévé. Oté mon péi La Rényon rouv ton zyé » ; ou Jim Fortuné, qui a dit « non à l’aristocratie, oui à la démocratie ! » et posé cette question essentielle : « Entends-tu la cloche sonner vers les travailleurs ? ».

JPEG - 60.2 ko
Les actrices et acteurs de la pièce ‘’Sombre destin’’, aux côtés de Prosper Ève, président de l’Association des Amis d’Auguste Lacaussade.

Un autre temps fort de cet événement fut la messe présidée ce dimanche matin par Monseigneur Gilbert Aubry dans l’église d’Hell-Bourg, à l’intention d’Auguste Lacaussade, de sa mère Fanny et de son père Pierre Augustin, suivie d’un recueillement sur sa tombe. À l’occasion de cette célébration, des commémorations furent également effectuées pour d’autres poètes réunionnais comme Évariste Parny et Alain Lorraine, et il y a eu des ventes d’ouvrages de l’Association des Amis d’Auguste Lacaussade, ainsi que la dédicace du livre ‘’Opus incertum’’ que vient de publier Monique Séverin aux Surya Éditions.


Kanalreunion.com