Culture et identité

Un vibrant « kabar souvnans-fonnkèr pou Per René Payet »

Commémoration

Correspondant Témoignages / 12 septembre 2016

Ce samedi 10 novembre a été organisé par Reynolds Michel et ses amis un grand pique-nique partage avec des prestations musicales et quelques kozman pour célébrer le 5e anniversaire du décès du Père René Payet, un prêtre catholique qui a marqué l’histoire des combats du peuple réunionnais pour sa libération. Près d’une centaine de personnes ont participé à cet événement commémoratif, qui s’est déroulé dans un lieu de kabar au bas de la rue des Flamboyants à la Ligne des 400 de Trois Mares au Tampon.

JPEG - 84.9 ko
Reynolds Michel entouré des artistes qui ont fortement contribué à la réussite de ce kabar en hommage au Père René Payet. (photo AD)

Lors de cette rencontre conviviale, marquée par beaucoup d’émotion et d’échanges sur les enseignements à tirer de l’œuvre de René Payet, il y a eu notamment des interventions de Reynolds Michel, de Christine Payet — une nièce de René —, de Bernadette Payet, qui a lu un message du Père Nelson Courtois. Nous citerons également Brigitte Croisier, qui a mis l’accent sur les nombreux combats menés par René Payet au service de son peuple, en particulier avec le mouvement Témoignage Chrétien de La Réunion (TCR) et le Parti Communiste Réunionnais.

Par exemple, Brigitte Croisier, qui a participé au célèbre ouvrage ‘’René Payet, quel diable de prêtre !’’ (1996), a souligné le fait que « TCR la fé konèt la vi, la soufrans é lespérans, la kiltir lo pèp, la fé konèt listwar Larényon, listwar légliz èk lé zot kroyans, la vanz po la lang kréol. Nou lé dan lo Sid, ousa navé lo « Front culturel Sud ». Alain Lorraine, Christian Fontaine, Nelson Courtois, Rico Payet, Kaniki la rankont bann maloyèr. Zot tout ansanm la mèt maloya anlèr ».

JPEG - 74.4 ko
Reynolds Michel pendant son intervention. (photo AD)

C’est pourquoi elle a salué chaleureusement au nom de tous les participants à cet événement les nombreux artistes partenaires du kabar : « Zordi, Simon Lagarrigue, Danyèl Waro, Gaston Hoarau, Thierry Gauliris, Jean-André Joron, Raymond Nativel, Arsène Cataye lé la. Zot i sar fé dans anou, sa lé gayar ! ». Brigitte Croisier a conclu son intervention par ce beau message : « I fo pa nou oubli sat Roné lété, sat li la fé, akoz li la fé, koman li la fé. Zordi lé pa yèr, i fo nou minm nou fé nout shomin. Roné té i di souvan ‘’Nou lé kapab’’. Po komansé mon ti kozé, mwin la di : ‘’Roné i mank anou’’. Mésoman Nelson i di anou : ‘’li mank pa nou, li lé ankor èk nou !’’. Li di anou ‘’Tyinbo !’’ ».

Lors de leurs magnifiques prestations musicales, les artistes cités par Brigitte Croisier et leurs proches ont conforté ce message. De même que le diaporama de photos consacré à René Payet et diffusé sur un écran. Parmi ces photos, nous retiendrons celle d’un discours de ce prêtre lors d’une cérémonie au cimetière du Père Lafosse à Saint-Louis avec cette citation : « Il faut non seulement défendre son bout de terre mais surtout notre capacité de décider ce qu’il faut pour notre pays ; lorsqu’on ne peut pas décider ce que nous voulons pour notre pays, on n’est pas libre ».

Correspondant


Kanalreunion.com