Culture et identité

Une belle « compilation instrumentale de Renésens »

Avec les banjos de Lolo et Toutou

Témoignages.re / 16 juin 2015

Le groupe musical réunionnais Renésens vient de mettre à la disposition du public un nouveau CD qui fera partie de notre patrimoine culturel, sous le titre : « Compilation ‘’instrumentale’’ Renésens ». Il s’agit de 16 morceaux enregistrés en partie il y a 15 ans avec les banjos de Charles-Léo Maillot, dit Lolo, et André Maillot, dit Toutou. Voici des extraits de la présentation de ces deux artistes par les producteurs de cette œuvre, disponible chez Renésens (contacts : 0262 52 24 82 – 0692 77 73 93) et Oasis Production (contacts : 0262 39 04 29 – oasis.sedm@wanadoo.fr).

JPEG - 58.3 ko
De gauche à droite, Charles-Léo Maillot, dit Lolo, et André Maillot, dit Toutou.

Charles-Léo Maillot, dit Lolo, est né le 21 février 1923, au village de La Mare à Martin, dans le cirque de Salazie, mais il a résidé depuis sa tendre enfance à la Grande Montée, de Sainte-Marie. Beau-père de Dominique Aupiais, il est donc le grand-père de Paolo, Damien et Morgan, le noyau familial de Renésens. Durant sa jeunesse, Lolo commence à jouer du banjo dans un orchestre improvisé à La Grande Montée, avec Marceau Fontaine et Luca Bègue à l’accordéon diatonique, Loulou Maillot, Tipa M’Tima et Milo Sautron au banjo et à la mandoline, Maurice Fénelon à la guitare et Michel-Ange Maillot dit Tintin, son frère, à la batterie. Régulièrement, la formation se rend à Salazie, pour animer des soirées à Bé Cabot et à la Mare à Martin, qu’elle rejoint à pied par la plaine des Fougères et le rempart de Sainte-Marie. À sa retraite, Lolo reprend son banjo, accompagné par ce qui va devenir le groupe Renésens, son gendre Dominique Aupiais à la guitare rythmique, Paolo au clavier, Damien à la flute traversière et Morgan aux percussions. Il décède au Tampon, fin 2004, des suites d’une longue maladie, à l’âge de 81 ans. Ses sept morceaux figurant sur ce CD, ont été enregistrés, le jour de son anniversaire en l’an 2000, par Jimmy Smith, au studio SkyJump’s du Tampon.

« Un véritable virtuose »

André Maillot, dit Toutou, est né le 1er juillet 1936 à la maternité de Saint-Denis. Mais il a toujours habité à La Grande Montée. Son parrain, Lolo, qui lui a montré ses premiers accords, est le cousin germain de sa mère, Elisène. Toutou commence a joué du banjo à l’âge de 15 ans. Très vite, il fait partie de groupes de musique réunionnais, comme celui du « Château d’eau » qui écumait les bals dans les années 50, sur les écarts de La Rivière des Pluies et de la Bretagne. Il passe ensuite à la guitare solo en 1961. Mais son instrument fétiche restera le banjo, dont il joue même derrière la tête. En 2000, Dominique Aupiais et Toutou font connaissance. Une très grande amitié va en naître. En 2004, Renésens présente Toutou à la Maison du Monde de Saint-Denis, lors d’une exposition créolo-celtique. L’année suivante, en soutien à Morgan, seul joueur de cornemuse du groupe, suppléant ainsi à l’absence de Damien décédé tragiquement à Madagascar, Toutou accompagne Renésens au théâtre Luc Donat du Tampon et au théâtre en plein-air de Saint-Gilles sur la programmation de Jacques Dambreville. Et en 2006, à 70 ans, il se joint aux autres musiciens de Renésens pour une grande tournée en Bretagne. Pour l’historien Sudel Fuma, disparu tout récemment, « Toutou est un véritable virtuose ».


Kanalreunion.com