Culture et identité

Une belle rando à vélo et en co-voiturage pour cultiver notre mémoire historique

Célébration du 10 Mai par le PCR dans l’Ouest

Correspondant Témoignages / 10 mai 2017

Dans la matinée du lundi 8 mai dernier, la Section communiste du Port a organisé une randonnée à vélo et en co-voiturage pour célébrer la Journée du 10 Mai, date historique de la loi dite Taubira, votée le 10 mai 2001 et reconnaissant l’esclavage comme un crime contre l’humanité. Une dizaine de personnes ont participé à cette initiative pour contribuer à la culture de notre mémoire historique et en particulier celle de l’esclavage à La Réunion.



JPEG - 98.8 ko
Des randonneurs devant la stèle réunionnaise de la Route de l’esclave et de l’engagé dans l’océan Indien.

Cette randonnée a pris le départ à 10h devant le stade Georges Lambrakis du Port en direction de Saint-Paul, en passant par l’avenue du 20 Décembre puis l’axe mixte, afin de rejoindre vers 10h 30 les deux statues inaugurées en décembre 2005 près du débarcadère du front de mer, lors de la seconde étape de la Route de l’esclave et de l’engagé dans l’océan Indien, après celle de décembre 2004 à Madagascar.

Ce fut notamment une occasion de rendre hommage à Paul Vergès et Sudel Fuma, qui ont longtemps travaillé ensemble pour réaliser ce projet dans plusieurs pays de notre région.

Après cette première pause commémorative et le passage devant le monument consacré aux esclaves face au débarcadère, une seconde pause a eu lieu sur le Square de l’Appel du 18 Juin devant la statue dédiée à Éli, Paul, Séphir et Vincent, les quatre esclaves décapités à Saint-Paul en 1812 après la révolte des esclaves de Saint-Louis et Saint-Leu en novembre 1811.

Là aussi a eu lieu un bref rappel historique sur cette révolte, qui a été commémorée dans tout le pays à l’initiative de Sudel Fuma durant toute l’année 2011.

Enfin, vers 11h 30 les participants à cette balade (cyclistes et co-voitureurs) ont rejoint le « Jardin de Paulo » par le chemin Tour des Roches, ce lieu de naissance du peuple réunionnais en 1663 et des premiers maronages. Après l’esplanade d’où part le sentier vers le Bassin Vital, ils ont accédé à ce magnifique jardin par le chemin Déboulé, le deuxième sur la droite. Au bout d’environ 200m, un trésor de la flore réunionnaise et un havre de fraîcheur les attendait pour des échanges sur notre Histoire, sur les atouts de notre patrimoine naturel et sur les suites de l’élection présidentielle de la veille !

Cette commémoration s’est terminée par un pique-nique solidaire et fraternel, suivi d’un retour au Port en début d’après-midi.


Kanalreunion.com