Culture et identité

Une exposition sur le Monde

Céline Tabou / 15 octobre 2010

À l’occasion d’une conférence de presse, Jack Beng-Thi, et son assistante Migline Paroumanou-Pavan, ont présenté l’exposition "Cartographie de la mémoire". Celle-ci retrace les 40 ans de carrières de l’artiste Portois, Jack Beng-Thi.
Présentée du 15 octobre au 15 janvier 2011, l’exposition se déroule au Hangar D2, au Port Ouest. C’est d’ailleurs en présence du commissaire de l’exposition, Orlando Britto, de la représentante du TCO, Sylviane Rivière, du représentant d’Alain Zaneguy au Conseil Général, Jean-René Dreizana, et de Paul Mazaka, responsable de la Culture à la Mairie du Port, que l’artiste a présenté sa "Rétrospective 1990-2010".

Reconnu internationalement, l’artiste Jack Beng-Thi peine à trouver des financements, voir même à en recevoir de la part du Département, et de la Région, malgré ses « oeuvres ancrées dans la Réunynité », comme le dit Jean-René Dreinaza, remplaçant d’Alain Zaneguy pour le Conseil général.

Le Monde et La Réunion, unis dans une même exposition

Jack Beng-Thi apporte « une vision des différents pays qu’il a visités, mais aussi des différentes cultures qui composent La Réunion », a expliqué Sylviane Rivière. Les différentes oeuvres présentées sont accessibles au public. En effet, le public aura la possibilité de toucher les oeuvres, voire même de faire de la musique avec celles-ci. Le spectateur devient alors acteur de l’oeuvre.

De plus, l’artiste pourra rencontrer les visiteurs tous les samedis, afin d’échanger sur les créations, mais aussi sur les différentes problématiques du monde. Cette « implication citoyenne », comme la décrit Sylviane Rivière concerne également les scolaires, invités à visiter l’exposition.

Le travail réalisé retrace les différents voyages faits par l’artiste : Chine, Inde, Afrique, Antilles, Amérique du Sud, États-Unis, Madagascar, Seychelles, Europe... Une bonne partie des oeuvres (vidéos, sculptures, photographies, sons...) ont été rapatriées à La Réunion, pour y être restaurées afin de les exposer au public réunionnais.

« Un ambassadeur de la culture de son île »

Ami, et commissaire de l’exposition, Orlando Britto a exprimé son attachement à cette exposition, "Cartographie de la mémoire". Pour lui, c’est le « résumé parfait de ce que fut le projet de vie artistique de Jack Beng-Thi, depuis plusieurs années. Jack est un humaniste, un artiste qui pousse à réfléchir, un poète des formes qui voyage. Il est un artiste contemporain à part entière ».

45 oeuvres seront présentées, et vont voyager à travers le monde, mais tout d’abord en Espagne. Orlando Britto a expliqué que cette exposition avait été conçue « selon différentes conceptions pour s’adapter aux situations ». Le voyage est donc « une épreuve nécessaire pour comprendre la relation qu’entretient l’artiste avec le monde qui l’entoure », a expliqué le commissaire.

Dédié à sa famille, et son frère Roland Beng-Thi décédé un an plutôt, Jack Beng-Thi a expliqué que cette exposition « permet de découvrir le monde, et d’échanger sur des thèmes divers que ce soit l’art, la société, l’économie, la politique, c’est quelque chose de très ouvert ». De même que le catalogue fournit lors de l’exposition, il s’agit d’une « vraie rétrospective, car les gens arrivés chez eux vont ouvrir le catalogue, et voyager, se poser des questions. Ces questions, ils pourront venir me les poser, pour discuter. Le but est de parler avec les Réunionnais, mais aussi les étrangers qui viendront visiter mon exposition pour s’ouvrir au monde, et mieux le comprendre ».

Céline Tabou


Kanalreunion.com