Culture et identité

Une invitation à un grand rêve

Projection de “La traversée de Madagascar à pied”

Témoignages.re / 13 septembre 2011

“La traversée de Madagascar à pied” par Alice Pélerin en 2008 sort enfin. Ce périple a donné naissance à un immense projet à l’origine du titre de ce film, et dont le but est de rassembler les habitants de Madagascar autour d’une action commune.
La projection du film sera suivie d’un débat où les suggestions, remarques, critiques seront les bienvenues. L’entrée est libre.

Il reste encore deux projections durant ce mois de septembre :

- le jeudi 15 septembre 2011 à 18h à l’Espace culturel Leconte de Lisle, 5 bis rue Eugène Dayot à Saint-Paul

- le samedi 24 septembre 2011 à 15h à la médiathèque Benoîte Boulard, avenue du 20 décembre au Port

Synopsis du film

« Juillet 2008, quelques amis décident de réaliser la traversée de Madagascar à pied, dans sa longueur, en partant de Ramena (à Antsiranana, Diego Suarez) pour arriver à Taolagnaro (Fort Dauphin), choisie symboliquement, car c’était le point de départ des premiers Malgaches et Français qui ont commencé le peuplement de La Réunion. Ils voulaient, entre autres, aller à la rencontre de la population malgache, partager sa réalité au quotidien, rendre hommage à leur origine, ainsi qu’à l’histoire commune entre La Réunion et Madagascar.
Trois jours après leur arrivée à destination eut lieu le massacre du 7 février dans la capitale malgache. Nos amis réalisent que l’histoire de Madagascar est jalonnée de nombreux massacres et que les violences se répètent inlassablement. C’est pour soigner cette histoire qu’ils ont créé l’association Miara-dia ("qui marche ensemble"), afin de réaliser un projet de stèle qui rassemblerait la population de Madagascar autour d’un hommage à ceux qui ont perdu leurs vies dans l’histoire de ce pays. C’est un projet apolitique et laïque qui veut transcender les clivages politiques, religieux, ethniques, économiques, et qui part du principe de la victimologie, dont le but est de sortir les personnes traumatisées de leur état de victime.
Ce film relate leur traversée sur 2.250 km, allant de village en village en 114 étapes distantes en moyenne de 20 km. Il constitue une première stèle que l’association a symboliquement offerte à Madagascar pour ses 50 ans d’indépendance et sert de support au projet de stèle qui voudrait inclure tous les habitants, Malgaches comme étrangers, et dont la pièce maîtresse sera un rocher qu’il faudra transporter ensemble. Une invitation à un grand rêve, à transformer en une belle réalité... ».

C’est Alice Pélerin elle-même (présidente de l’association Miara-dia) qui a composé la musique, arrangée par ses enfants et des amis, et le générique du début a été tourné au Port avec des membres de l’association.


Kanalreunion.com