Culture et identité

Une nouvelle étape dans la solidarité entre les peuples réunionnais et chagossien

L’avenue des Chagos inaugurée au Port

Témoignages.re / 25 mars 2013

Plusieurs centaines de personnes, surtout du Port bien sûr, mais aussi de toute l’île, ont participé samedi soir à l’inauguration historique de l’avenue des Chagos dans la cité maritime, qui peut s’inscrire dans la célébration du 350ème anniversaire du peuple réunionnais. En effet, c’est un événement qui marque le renforcement de la solidarité entre les peuples frères de l’océan Indien pour faire respecter leurs droits. En particulier celui du peuple chagossien de pouvoir retourner dans son pays, d’où il a été déporté par les néo-colonialistes britanniques depuis plus de 40 ans, avec la complicité de dirigeants européens, nord-américains et mauriciens.

JPEG - 47.4 ko

Cette cérémonie fut très émouvante, notamment en raison du public nombreux et enthousiaste, des liens entre les Réunionnais et les Chagossiens représentés par une délégation très chaleureuse, ainsi que de la présence de plusieurs personnalités solidaires autour du maire Jean-Yves Langenier et d’Olivier Bancoult, président du Groupe Réfugiés Chagos. En particulier le sénateur Paul Vergès, les conseillers généraux Henri Hippolyte et Pierre Vergès, le professeur André Oraison, plusieurs conseillers municipaux du Port et membres du Conseil de la Reconstruction du PCR.

L’émotion est venue aussi des prestations de nombreux artistes, qui ont également contribué à renforcer les liens d’amitiés entre les Réunionnais et nos sœurs et frères chagossiens par les chants et la musique. À commencer par Les Tambours des Docks, qui ont ouvert l’inauguration avec leur leader Patrick Marvillier par leur concert mobile depuis l’avenue Raymond Vergès jusqu’à l’entrée de l’avenue des Chagos.

Le sens profond des discours

Outre l’émotion liée aux aspects culturels animés par Bernard Gazemont, ce qui a également marqué cet événement, c’est le sens profond des discours prononcés par Jean-Yves Langenier et Olivier Bancoult. Le maire du Port a d’abord expliqué que la réalisation de cette avenue s’inscrit dans le cadre des grands projets accomplis par les diverses municipalités démocratiques depuis 42 ans pour transformer la ville et la rendre toujours plus agréable à vivre.

Ce travail est d’autant plus difficile à accomplir que la politique de l’État — notamment dans les domaines de l’emploi et du logement, qui sont de sa compétence — ne répond pas aux attentes de la population et ne respecte pas ses droits. « Mais la Commune du Port a la volonté de continuer à faire tout ce qu’elle peut afin d’être une des rares collectivités ayant apporté des réponses aux besoins de la population qui relèvent de leurs compétences », a déclaré Jean-Yves Langenier.

« Un pas de plus »

L’achèvement du mail de l’Océan, dont fait partie l’avenue des Chagos et qui fera le lien entre l’entrée de la ville du Port au rond-point de la Rose-des-Vents et le port Ouest de La Pointe des Galets, est une de ces réponses de la municipalité. D’autant plus que ce mail sera équipé de nouveaux services publics, comme des logements sociaux, une résidence pour personnes âgées, une école maternelle, etc.

Voilà pourquoi donner le nom d’avenue des Chagos à cette importante voie urbaine du Port est un symbole fort de la solidarité des Portois comme de tout le peuple réunionnais avec le peuple chagossien, comme l’a souligné Jean-Yves Langenier. « C’est un pas de plus pour marquer notre soutien à ce peuple de notre région, victime d’un grave crime, dont il souffre atrocement », a conclu le maire du Port.

Une cause très importante

Cette allocution inauguratrice a été suivie par celle d’Olivier Bancoult, pour qui « cette date du 23 mars 2013 restera gravée dans nos cœurs et dans l’histoire de nos luttes » (voir en encadré le texte intégral de cette allocution) . Ces luttes ont été présentées dans une exposition de photos sur les épreuves du peuple chagossien et ses combats.

Enfin, elles ont été exprimées par de très belles chansons et danses de groupes d’artistes réunionnais et chagossiens : Tambour Chagos, Kontonèr, Jazz Salsa des Iles, Titan Maloyèr. Tout cela dans une ambiance gastronomique agréable et très conviviale, qui a contribué à montrer à quel point la cause chagossienne est plus que jamais très importante.

Correspondant

Olivier Bancoult : « Continuez à nous soutenir »

Voici le texte de l’allocution prononcée ce samedi par Olivier Bancoult, président du Groupe des Réfugiés Chagos, lors de l’inauguration de l’avenue des Chagos au Port. Les intertitres sont de "Témoignages".

« Monsieur le Maire, Monsieur le Sénateur, Mesdames et Messieurs les élus municipaux et conseillers généraux, chers amis Portois.

Tout d’abord, permettez-moi de vous remercier infiniment en mon nom personnel et au nom de la communauté chagossienne pour cette marque de considération et de soutien que vous nous apportez en donnant le nom d’avenue des Chagos à cette partie centrale du Mail de l’Océan.

Notre amitié ne date pas d’hier ; cela fait depuis 1989 que nous avons cette amitié avec Le Port, qui de jour en jour a grandi. Nous avons été expulsés par la force de notre terre natale, vous étiez les premiers à nous soutenir.

Notre culture et la vôtre

Notre première conférence de presse internationale, on l’a tenue ici au Port à côté de la mairie. Depuis, votre soutien à notre cause est de plus en plus fort. Le Port représente pour moi et mes frères et sœurs Chagossiens notre deuxième demeure après les Chagos.

Notre culture et la vôtre se ressemblent. Cette identité authentique liée à nos cultures est toujours présente. Je citerai même qu’on a une Chagossienne qui est née au Port.

La reconnaissance de notre lutte

Aujourd’hui nous sommes donc très honorés envers vous tous pour cet élan historique donné ici même, sur le Mail de l’océan et sur l’avenue des Chagos, à la reconnaissance de notre lutte pour pouvoir retourner vivre sur notre terre natale.

Nous retenons qu’en 2004, ici au Port, vous avez, Monsieur le Maire, signé une convention avec la municipalité de Port-Louis qui inclut la solidarité au peuple chagossien.

Vous nous avez aussi soutenus dans notre combat avec la création du Comité Solidarité Chagos La Réunion, qui nous vient en aide financièrement pour que nous puissions être présents dans toutes nos actions devant la Justice à l’extérieur. Nous remercions le Comité d’avoir organisé des conférences avec le professeur André Oraison, des expositions sur la vie d’avant aux Chagos et la base militaire de Diego Garcia, des repas de solidarité avec les femmes des Savoir-Faire Portois.

Vivent les peuples de l’océan Indien !

Au nom de la communauté chagossienne, je voudrais vous dire : merci pour tout. Et vous demander de continuer à nous soutenir pour que nous puissions retourner vivre aux Chagos, dans notre pays, comme tout être humain.

Cette date du 23 mars 2013 restera gravée dans nos cœurs et dans l’histoire de nos luttes.

Vive Le Port, Le Port sa mèm sa mèm !

Vive La Réunion, vivent les Chagossiens et vivent les peuples de l’océan Indien ! Merci ».
JPEG - 34.4 ko
JPEG - 35.6 ko
JPEG - 45.9 ko
JPEG - 41.2 ko
JPEG - 44.9 ko
JPEG - 21.9 ko


Kanalreunion.com