Culture et identité

Une nouvelle étape dans le renforcement de l’unité du peuple réunionnais

Magnifique journée en mémoire de nos ancêtres engagés

Témoignages.re / 12 novembre 2012

Plusieurs centaines de personnes venues de toute l’île ont participé hier à la traditionnelle journée réunionnaise consacrée le 11 novembre à la mémoire de nos ancêtres engagés. Cet événement, à la fois très émouvant et très riche par la qualité des interventions sur le sens de cette commémoration, a une grande importance. En effet, pour la première fois, des associations culturelles représentant les diverses racines ancestrales — afro-malgaches, comoriennes, indiennes, chinoises — des Réunionnaises et Réunionnais victimes de l’engagisme après l’esclavage ont organisé ensemble cette journée, renforçant l’unité réunionnaise tout en valorisant les atouts de la diversité de notre peuple.

Depuis une dizaine d’années environ, la Fédération Tamoule de La Réunion, présidée par Daniel Minienpoullé, organise le 11 novembre une journée en mémoire de nos compatriotes ayant vécu le système de l’engagisme après le système esclavagiste. Cette journée est organisée sur le site des lazarets à La Grande Chaloupe, où ont débarqué la plupart de nos ancêtres engagés.

JPEG - 83.3 ko
JPEG - 30.8 ko

Pour la première fois cette année, plusieurs associations réunionnaises, représentant la richesse de notre diversité culturelle, ont uni leurs forces pour organiser cette manifestation, avec le soutien du Conseil Général et de la Commune de La Possession. Voici la liste de ces associations, citées dans le dossier de presse du Département : la Fédération Tamoule de La Réunion, l’Association Musulmane de La Réunion, l’association Miaro, l’Association Socio-Culturelle de La Grande-Chaloupe, Bharadi Kalaï Kajagam, Naada, Objets Lontan, l’Association Bénédictine Culturelle Chinoise, Bramachari Akilesh, Vanakkam Réunion, CARROM, Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise (UDIR).

Diverses actions

JPEG - 78.8 ko

Des historiens comme Michèle Marimoutou-Oberlé et Laurent Hoarau ont également apporté leur contribution à cet événement et de nombreuses personnalités du monde éducatif, culturel et universitaire — comme Sudel Fuma et Gilles Sagodira — sont également venues apporter leur soutien à cette action, ainsi que des personnalités politiques comme Élie et Gélita Hoarau.

JPEG - 83.8 ko
JPEG - 86.5 ko

Le public, très nombreux, a pu participer à diverses actions à cette occasion, comme des cérémonies spirituelles sur le front de mer, des interventions orales par plusieurs représentants des organisateurs de la journée, des visites d’un village culturel, d’expositions et du lazaret 1, ainsi que des prières, chants, poèmes de Patrice Treuthardt et d’Alain Lorraine lus par Annie Darencourt de l’UDIR.

De nouvelles étapes

JPEG - 68.9 ko

Cet hommage à nos ancêtres engagés venus d’horizons différents œuvrer sur la terre réunionnaise a donc eu un côté à la fois émouvant et éducatif par rapport à notre histoire. En même temps, il a renforcé la culture de l’unité réunionnaise et de son inter-culturalité, dans la valorisation de nos diversités culturelles ancestrales.

JPEG - 76.6 ko
JPEG - 90.2 ko

Il a également montré le potentiel dont dispose le peuple réunionnais pour valoriser et faire respecter son identité culturelle. Dans cet esprit, nul doute que la célébration du 20 Décembre, anniversaire de l’abolition de l’esclavage et fête réunionnaise de la liberté, ainsi que la célébration l’an prochain du 350ème anniversaire de la naissance du peuple réunionnais seront de nouvelles étapes pour accélérer et enrichir toujours davantage la construction de la réunionnité.

JPEG - 69.7 ko

Correspondant


Kanalreunion.com