Culture et identité

Une stèle « à la mémoire des martyrs de l’esclavage »

Célébration du 10 mai à Saint-Louis

Témoignages.re / 10 mai 2011

Dans le cadre de la célébration du 10 mai, la municipalité de Saint-Louis, sous la signature du maire Claude Hoarau, annonce l’inauguration, le vendredi 13 mai, d’une stèle « à la mémoire des martyrs de l’esclavage » sur l’Esplanade de la ZAC Avenir et invite l’ensemble de la population à une “Marche du souvenir”.

« Le 10 mai 2001, les représentants de la Nation votaient une loi reconnaissant que la traite et l’esclavage constituent un crime contre l’humanité. Depuis, chaque 10 mai, est commémorée la Journée des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions.

Cela résulte de l’aboutissement des luttes des populations de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de La Réunion contre l’oubli et le silence, luttes commencées par les esclaves, les premiers abolitionnistes, et poursuivies par les mouvements anti-esclavagistes.

2011 revêt un caractère tout à fait particulier, car proclamée par I’UNESCO « l’année des personnes d’ascendance africaine », et par l’État français comme celle « des Outre-mer ».

De plus, en cette année 2011, nous célébrons le bicentenaire de la révolte des esclaves de Saint-Leu qui, comme on le sait, a démarré au Gol à Saint-Louis. Elle s’est achevée par une répression sauvage et des exécutions à la hache de ses dirigeants.

Ici même à La Réunion, et notamment à Saint-Louis, nous ne pouvons oublier l’action de tous les acteurs (historiens, militants associatifs, artistes) qui n’ont eu de cesse de faire connaître cette histoire et valoriser la recherche historique en multipliant les supports pédagogiques (livres, théâtre, lecture publique, conférences...) et les rendez-vous populaires, festifs ou solennels (Concerts du 20 Décembre, Recueillement au cimetière du Père Lafosse, etc.)

A travers toutes ces initiatives, il ne s’agit pas seulement de parler “seulement” de la souffrance de la déportation, de l’exil, de l’avertissement, mais également de la créativité qu’expriment nos langues et nos cultures créoles, en montrant aussi que ces apports sont des éléments constitutifs du patrimoine de l’humanité.

C’est dans cet esprit que la Ville de Saint-Louis a décidé de contribuer à la réussite de cette Journée nationale commémorative du 10 mai en passant commande au sculpteur riviérois Gilbert Clain d’une œuvre « à la mémoire des martyrs de l’esclavage » qui sera érigée en stèle sur l’Esplanade de la ZAC Avenir le vendredi 13 mai 2011 à 17h.

Dans le prolongement de cet hommage, l’ensemble de la population est invité à une “Marche du souvenir” qui partira de la stèle nouvellement érigée vers le site “Scénopolis” à l’Etang du Gol où un plateau artistique de qualité vous sera proposé. »


Kanalreunion.com