Culture et identité

Une structure en pierre taillée découverte sur un chantier

Saint-Paul

Témoignages.re / 11 mai 2010

Une structure en pierre taillée, située à environ 1 mètre sous le sol, a été mise au jour hier, à l’occasion d’un chantier de réseaux dans la rue François Lenormand, dans le centre-ville de Saint-Paul. Selon les premiers éléments, il pourrait s’agir d’un puits ou d’un moulin datant au minimum du début du siècle dernier. Vers 15 heures, les travaux de dégagement ont été arrêtés. Les services du Patrimoine viendront effectuer des relevés dès ce matin, à la demande de Sylvie Réol de la division patrimoniale de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles).

« Il était aux alentours de 10 heures lorsque le chauffeur du tractopelle m’a dit qu’il rencontrait un obstacle en sous-sol », explique Emmanuel Métro, chef du chantier en cours rue François Lenormand. Il fait immédiatement cesser les travaux. « Nous nous sommes rendus compte qu’il s’agissait d’une structure architecturale. C’est donc à la main que nous avons fini de dégager une partie de la construction », poursuit Emmanuel Métro. Les services de la mairie ont été avertis : « Nous avons pris toutes les mesures pour que l’ouvrage soit préservé », indique Huguette Bello, député-maire de Saint-Paul.

En début d’après-midi, Sylvie Réol est arrivée sur le site : « Pour le moment, nous ne disposons pas de suffisamment d’éléments pour identifier la construction », a-t-elle souligné. À sa demande, les ouvriers ont repris leurs travaux de terrassement afin de dégager dans sa totalité la structure de pierre. « Une fois que cela sera effectué, nous verrons ce qu’il convient de faire de cette découverte archéologique fortuite », commente Sylvie Réol. La décision pourrait être prise de protéger l’ouvrage en rebouchant la cavité et « de revenir ensuite pour effectuer d’autres travaux », indique Alain Payet de la Direction générale des services de la commune saint-pauloise. Une autre possibilité serait d’extraire la structure et de l’entreposer dans un autre lieu aux fins d’études.

« Je suis né en 1953 et je me souviens très bien qu’à l’époque, il y a avait un puits à cet endroit », affirme Osman Behra, un riverain du site localisé à l’arrière de la mairie.

Les ouvriers ont poursuivi les travaux de dégagement jusqu’en milieu d’après-midi. Au cours des fouilles, divers morceaux de poterie ont été repérés. Aux environs de 15 heures, les travaux ont été arrêtés. La structure sera recouverte. Les services du Patrimoine ainsi que la Direction régionale des affaires culturelles viendront effectuer des relevés dès ce matin.


Kanalreunion.com