Culture et identité

Veiller à l’égalité des genres en politique

Deuxième Rencontre des femmes en politique de l’océan Indien

Témoignages.re / 12 mars 2011

Voici les conclusions et résolutions adoptées lors de la deuxième Rencontre des femmes en politique qui s’est tenue les 10 et 11 mars 2011 au Conseil général.

Considérant que l’égalité politique des genres est un droit humain fondamental,
Considérant les engagements internationaux (Convention pour l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard des femmes, Plateforme de Beijing, Objectifs du Millénaire pour le Développement...) pris par tous les pays de l’océan Indien,
Considérant les résolutions prises lors de l’atelier régional sur l’« empowerment » des femmes en politique à Maurice en juillet 2010,
Suite à l’état des lieux des différents Etats membres sur la mise en place de leur plateforme nationale,
Considérant la mise en place de la plateforme régionale des femmes en politique de l’océan Indien, incluant la signature de la Charte de la plateforme régionale “Femmes en politique océan Indien” et la définition des modalités d’opérationnalisation,
Après élection de la présidente de la plateforme régionale en la personne de Mme Nassimah Dindar, Présidente de la plateforme nationale FPOI-France/Réunion, pour un mandat de deux ans non renouvelable,
Le bureau exécutif de la plateforme régionale étant constitué,
Nous, représentantes des pays membres de la COI réunies le 10 et 11 mars 2011 à Saint-Denis de La Réunion, adoptons les résolutions suivantes :

- Opérationnalisation du bureau exécutif dans les meilleurs délais

- Appui aux pays membres dont la plateforme nationale n’est pas encore constituée (Madagascar et Seychelles)

- Développement par chaque plateforme nationale de sa propre feuille de route et suivi global par la plateforme régionale

- Création et diffusion d’outils communs pour la visibilité et l’efficacité de la plateforme régionale

- Développement d’un dispositif veillant à l’effectivité de la parité dans les pays ayant déjà une loi et élaboration d’une loi-cadre dans les pays où l’arsenal législatif fait encore défaut

- Renforcement des capacités de formation, d’éducation, de négociation, de lobbying et mobilisation des ressources à travers des missions d’échanges intra et extra COI

- Action en faveur de la prévention, médiation et résolution des conflits en tant qu’artisanes de la paix

- Engagement à assurer le suivi et l’évaluation des actions entreprises, dans le cadre de rencontres annuelles.
Nous, femmes en politique de l’océan Indien (Comores, France/Réunion, Madagascar, Maurice, Seychelles), nous engageons à conjuguer nos efforts avec l’appui de la COI et d’autres partenaires pour concrétiser les résolutions adoptées.
La 3ème rencontre aura lieu en avril 2012 aux Seychelles.


Kanalreunion.com