Culture et identité

Vers de nouvelles célébrations commémoratives de notre Histoire réunionnaise

Bilan et perspectives du 350ème anniversaire du peuple réunionnais

Témoignages.re / 4 janvier 2014

Retour sur les commémoration du 350e anniversaire du peuple réunionnais avec le coordonnateur du Comité, Sudel Fuma.

Ce 31 décembre 2013, en tant que coordonnateur du Comité du 350ème anniversaire de la naissance du peuple réunionnais, je tiens à la fois à féliciter et à remercier chaleureusement tous nos compatriotes qui ont participé tout au long de cette année à la célébration de cet événement historique.

En effet, un grand nombre d’actions, très diverses, ont été menées au cours des douze derniers mois pour faire connaître à nos compatriotes que le début du peuplement pérenne de La Réunion s’est déroulé en 1663, avec l’arrivée de dix Malgaches — dont trois jeunes filles — et deux Français, et que c’est ainsi qu’est né notre peuple. Ensuite, celui-ci n’a cessé de grandir pendant 350 ans, notamment par des arrivées de personnes venues essentiellement de trois continents : afro-malgache, asiatique et européen.

Nous ne devrons jamais oublier que le peuplement de notre pays s’est fait dans le cadre de la colonisation et qu’il a été profondément marqué par les souffrances vécues par une grande partie de nos ancêtres dans le cadre des systèmes de l’esclavage et de l’engagisme. D’ailleurs, cela a été souvent rappelé durant les événements commémoratifs organisés cette année dans toute l’île par de nombreuses organisations syndicales, associatives et politiques de La Réunion, ainsi que par des institutions comme des collectivités réunionnaises et certains services de l’État.

En plus de leur côté convivial lié à la célébration de l’anniversaire d’une grande naissance et à l’hommage à nos ancêtres, toutes ces actions ont permis de cultiver la connaissance de notre Histoire réunionnaise et de renforcer la prise de conscience de l’identité du peuple réunionnais. Mais cette œuvre ne peut pas s’arrêter et il est de la responsabilité de chacune et chacun d’entre nous de la poursuivre, afin d’améliorer notre vivre ensemble en tirant des enseignements de notre Histoire et de mieux préparer notre avenir commun.

Dans cet esprit, pour l’année à venir, une initiative est en cours d’élaboration : il s’agit de commencer à célébrer en 2014 les anniversaires des sept étapes des Routes de l’Esclave et de l’Engagé dans l’océan Indien, qui ont été marquées par de grandes cérémonies et installations de stèles commémoratives : à Fort-Dauphin (Madagascar) le 8 décembre 2004 ; à Saint-Paul (La Réunion) le 16 décembre 2005 ; au Mozambique le 23 août 2007 ; à l’Île Maurice le 1er février 2009 ; à Mayotte (Iles des Comores) le 27 avril 2009 ; à Pondichéry (Inde) le 23 janvier 2010 ; et à Meïzhou (Chine) le 13 octobre 2013.

Nous aurons l’occasion de nous concerter avec divers partenaires sur la préparation de ces célébrations ; et si d’autres propositions sont émises pour célébrer d’autres événements historiques, elles sont les bienvenues. Allons tous ensemble vers de nouvelles célébrations commémoratives de notre Histoire réunionnaise.

Sudel Fuma,

directeur de la Chaire UNESCO à l’Université de La Réunion


Kanalreunion.com