Hommage

Adrien Minienpoullé nous a quittés

Le PCR perd un militant historique de Saint-André

Témoignages.re / 7 février 2013

Adrien Minienpoullé était un camarade dont on se souviendra à Saint-André et dans toute l’île, comme un militant de base historique du Parti. Il nous a quittés hier, à 78 ans. Grande figure morale, engagé sur les fronts politique et religieux, il inspirait à tous du respect. La veillée mortuaire a lieu au domicile, rue Léopold Rambaud à Saint-Denis, les obsèques auront lieu à 15 heures aujourd’hui au centre funéraire de Commune Primat.

JPEG - 26 ko

Hier en début de soirée, la nouvelle s’est répandue suscitant une grande émotion. Adrien Minienpoullé venait de nous quitter. Né en 1934, il était le fils d’un planteur, et le descendant d’un engagé indien. Son père militait à Saint-André aux côtés du Docteur Raymond Vergès. Il s’est engagé dans les combats du Parti communiste réunionnais, malgré la sévère répression qui visait les militants.

Très lié au Parti, il était un camarade très proche de Paul et Laurence Vergès au moment de la clandestinité de Paul.

Adrien Minienpoullé était aussi très sensible au fait que Témoignages était le seul journal à défendre la pratique religieuse tamoule.

Candidat aux élections cantonales de mars 1973, il et battu par la fraude de l’usinier Charles Armand Barreau. L’élection est annulée, Elle a donc lieu de nouveau en 1976, et Adrien Minienpoullé l’emporte dès le premier tour. Cette victoire du PCR eut un grand retentissement, car c’était le fils du petit planteur qui triomphait de l’usinier.

En 1977, il est tête de liste avec Ary Payet aux municipales à Saint-André, mais la fraude l’emporte. Et c’est aussi la fraude qui met fin au mandat de conseiller général d’Adrien Minienpoullé deux ans plus tard, face à Louis Virapoullé.

Quand Laurent Vergès a commencé à militer à Saint-André, Adrien Minienpoullé était très actif à ses côtés. En mars 1989, quelques mois après le décès tragique de Laurent Vergès, Adrien Minienpoullé a accepté de prendre la tête de liste à Saint-André. Il a fait preuve de beaucoup de courage et il a réussi à maintenir solidement les positions du parti.

Il s’est ensuite totalement investi dans les batailles municipales en 1995 et en 2001 avec Claude Hoarau et en 2008 avec Eric Fruteau.

Il était un camarade qui a donné toute sa vie au service de ses idéaux.

En plus de son rôle politique, Adrien Minienpoullé était une grande figure morale par son militantisme religieux.

Très honnête qui n’admettait pas la fraude, les pressions. Il inspirait du respect à tout le monde.

JPEG - 47.3 ko


Kanalreunion.com