Hommage

Ayoub Khan : nombreux témoignages d’amitié

Témoignages.re / 15 octobre 2009

Hier, nombreux ont été ceux qui ont réagi à la brutale disparition du directeur d’antenne de KOI. Voici quelques messages de condoléances qui sont autant de témoignages d’amitié.

« Je partage la douleur de ceux, qui comme moi, ont connu Ayoub. Anciens collègues à Korail, nous avons déjeuné ensemble il y a quelques mois au Port, nous avons partagé la joie d’un mariage, et aujourd’hui, tu nous quittes... Tu resteras dans nos coeurs... ton sourire, ton amitié... Condoléances à toute la famille d’Ayoub ».
Jessie/Geneviève Barbeau

« C’est avec une grande douleur que j’écris ces quelques lignes. Ayoub, outre ta bonne humeur, tu répondais toujours présent et tu ne ménageais pas ta peine pour aider tous ceux qui t’entouraient. Pour moi qui t’ai accompagné durant de nombreuses années, j’ai pu me rendre compte ô combien tu faisais preuve d’altruisme sans jamais demander quoi que ce soit en retour. Parti si vite, tu laisses un grand vide mais tu auras toujours ta place dans nos cœurs ».
Hervé

« Les mots manquent pour exprimer la triste et douloureuse disparition de mon voisin Ayoub... Cette rue ne sera plus jamais la même sans lui... sans Toi. Si dynamique, si motivé, si plein de vie ! Il aimait la VIE : on voyageait souvent sans prendre l’avion, on discutait des heures de tous ces pays qu’il rêvait de découvrir ! merci Ayoub d’avoir apporter autant de sourires dans nos vies !! ».
Béa

« Ayoub,
je n’ai que peu fois eu l’occasion de te rencontrer et de parler, mais à chaque fois que j’ai pu le faire, c’est toujours avec le même sourire et la même gentillesse que tu t’exprimais. Ta disparition si brutale et si improbable m’a profondément émue. Tu laisses un grand vide derrière toi. J’ai eu la chance de rencontrer une personne telle que toi et ne pourrai jamais t’oublier ».
Julie

« C’est avec émotion et beaucoup de tristesse que j’ai appris la disparition d’Ayoub Khan, directeur d’antenne de la radio Kanal Océan Indien (KOI). En mon nom personnel et au nom de la Municipalité de Sainte Suzanne je présente à sa famille et à ses amis, mes condoléances les plus attristées ».
Yolande Pausé, maire de Sainte-Suzanne

« Nous avons appris ce mardi matin la disparition brutale d’Ayoub Khan, que je connais personnellement depuis que je travaillais sur KOI au début des années 90.
Ayoub a toujours été quelqu’un de bien. Un artiste des ondes qui a su rester humble, sur et en dehors de la bande FM. 
Le service Communication de la mairie de Saint-Paul se joint à moi pour présenter à sa famille et à ses collègues, nos plus sincères condoléances ».
Georges Lazarre, service Communication, Mairie de Saint-Paul

« Tonton tu nous a quittés si subitement et si brutalement ! Je me souviendrait toujours de ton dévouement, de ta gentillesse, de ta générosite ! La maison n’est plus pareil sans toi ! T’avais la pêche, le punch’ qu’il fallez a chaque fois qu’il le fallez ! Ce week end encore tu étais dinamique et pétillant et tu m’as souhaite un joyeux anniversaire ! ».
Amiroudine

« Ayoub, vendredi de la semaine dernière en fin d’après-midi, on s’est vu à KOI. En un clic, on a échangé sur la nouvelle grille de cette radio et d’une idée de rubrique dédiée aux personnes en difficulté. J’ai profité de cette discussion pour te photographier. Passe le week end. Et lundi matin, j’apprends la triste nouvelle. À toute ta famille et amis(es), toute mon affection. À toi, là où tu es, continues à animer la FM ».
Jean-Fabrice




Un message, un commentaire ?



Messages






  • Condoléances à toute la famille

    Nos routes ne se sont jamais croisées et pourtant j’aurais tant voulu d’autant qu’à une époque nous avions cette même volonté de mettre en avant les talents de la musique péi.

    La vie est injuste de laisser partir très jeunes, les meilleurs...

    Pensée à toute l’équipe de KOI.

    Jerry COLLET

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • C’est avec la plus grande des tristesses que nous te rendons un dernier hommage, voilà 28 ans que nous étions amis. Notre première rencontre a été au lycée à St Denis et depuis nous sommes toujours restés en contact, tu es devenu l’ami de ma femme le "Tonton Ayoub" de ma fille. Aujourd’hui il nous reste ton sourire, ta gentillesse, le souvenir de nos discussions, de nos ballades et vacances ensembles. Merci pour toutes les joies et les peines partagées avec toi. Tu pars beaucoup trop vite, mais tu resteras pour toujours dans nos coeur. Nous serons toujours présents pour les personnes qui comptaient pour toi.
    Cyril.Yolaine.Candice

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • En juillet, il était prévu que ce mois-ci, on se voyait pour une prestation musicale à l’antenne de KOI. J’ai appris ce lundi avec émotion sa disparition soudaine. Lorsqu’on s’était vu, j’ai eu en face de moi quelqu’un à l’écoute des autres, très accueillant et de très souriant. Il m’avait fixé le mois d’octobre pour cette animation musicale et, par malheur, c’est ce mois-là qu’il disparait. Mes sincères condoléances à sa famille et une pensée à KOI qui a perdu quelqu’un de très cher au sein de son équipe. Adieu l’artiste des ondes.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • "Ayoub, tu nous a quitté si vite....Ta gentillesse, ton sourire, ton respect d’autrui ont fait de toi un être attachant. Toujours prêt à rendre service aux autres et aux petits soins avec ta famille, tu laisseras un vide autour de nous. Tu es comme un Frère pour moi....saches que tu seras toujours dans nos coeurs ( ta petite soeur Sajéda, tes nièces et ton neveu (Sophia, Pauline et Michael),.......)."

    Ton beau frère, Jacques.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • MERCI AYOUB - Lors de la présentation à la presse de mon double album"mémoire musicale de la Réunion" Tu étais comme à ton habitude, fidèle au rendez vous de l’amitié. Egal à toi même tu n’as pas manqué de me prodiguer certains conseils dont toi seul possède le secret. J’essaierai de faire en sorte de suivre tes conseils, même si politiquement on n’était pas sur la même longueur d’ondes.
    Tu as rejoint mes anciens collègues Michel FONTAINE, Pierre ROSELY, Harry PAYET , PETERS et les autres, et je sais qu’avec eux la haut tu sauras créer la bonne ambiance. Salue les bien de ma part et je termine en te disant à un de ces jours mon frère, car tot ou tard on se retrouvera. Mes sincères condoléances à la famille. Jacky LECHAT

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com