Hommage

Belle marche pour la fraternité réunionnaise et internationale

À l’appel du Groupe de Dialogue Inter-religieux de La Réunion

Correspondant Témoignages / 1er août 2016

Ce dimanche 31 juillet en fin de matinée, une magnifique ‘’Marche Blanche silencieuse’’ s’est déroulée à Saint-Denis entre la Grande Mosquée et la Cathédrale, « suite au meurtre du Père Jacques Hamel dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray » en France mardi dernier. Environ 2.000 personnes, venues de tout le pays et de toutes croyances religieuses — ou non croyantes —, ont répondu à l’appel du Groupe de Dialogue Inter-religieux de La Réunion (GDIR) pour exprimer leur solidarité avec les proches de cette victime et leur refus de la barbarie dans le monde.

JPEG - 94.1 ko
Départ de la marche blanche devant la Grande mosquée de Saint-Denis.

Outre les divers responsables religieux ou élus présents à ce rendez-vous, on a pu noter aussi la présence de plusieurs responsables d’associations de la société civile venus apporter leur soutien à cette action, comme par exemple le Conseil Économique, Social et Environnemental de La Réunion, la Ligue des Droits de l’Homme, le Cercle Philosophique Réunionnais, l’Espace pour Promouvoir l’Interculturel, l’Académie de La Réunion etc… Plusieurs représentants du Parti Communiste Réunionnais étaient également sur place, notamment le co-secrétaire général Ary Yée-Chong-Tchi-Kan.

La cérémonie a commencé par une allocution d’Idriss Issop-Banian, président du GDIR, qui a remercié chaleureusement les participants à cet événement pour « dire non à la barbarie, à l’intolérance, ni à la résignation, ni à la haine ». Il a également fait référence aux appels du Pape François lors des Journées Mondiales de la Jeunesse ces jours-ci en Pologne « contre un monde en guerre » et « pour la fraternité au fond de notre cœur ».

JPEG - 83.7 ko
Le rassemblement devant la cathédrale ; en face des responsables du GDIR comme Idriss Issop-Banian, Amode Houssen, le Swami Advayadanda, Mgr Gilbert Aubry etc…, la foule solidaire, main dans la main, les bras levés.

« Le bien commun de toutes les nations »

Après leur arrivée sur la grande place de la cathédrale, les marcheuses et marcheurs ont proclamé ensemble une ‘’Prière Réunionnaise pour la Paix’’, en solidarité avec « toutes les victimes des conflits et des guerres dans le monde ». Cette prière a aussi exprimé le vœu que « les Chefs d’État, les diplomates et les militaires », « en étant au service de leurs peuples, assurent en même temps le bien commun de toutes les nations ; nous demandons cela pour La Réunion et pour le monde entier ».

Ce beau rassemblement pour la fraternité réunionnaise et internationale s’est terminé par une minute de silence et une poignée émouvante de mains serrées et levées par toute la foule. Et après les remerciements fraternels de Monseigneur Gilbert Aubry, de longs applaudissements ont clôturé cette forte mobilisation. Le combat continue…

Correspondant


Kanalreunion.com