Hommage

CRCM : « Assassiner au nom de Dieu est le comble même de l’ignorance »

Hommage du Conseil régional du culte musulman de La Réunion aux victimes de l’attentat de Nice

Témoignages.re / 19 juillet 2016

Dimanche 17 juillet, le Conseil régional du culte musulman est intervenu lors de l’hommage aux victimes de l’attentat du 14 juillet à Nice. Nous reproduisons ci-après le discours prononcé par Houssen Amode, président du CRCM de La Réunion.

JPEG - 124.8 ko
Houssen Amode, président du Conseil régional du culte musulman

Nous pensions qu’avec les attentats de janvier et novembre 2015 à Paris, le summum de l’horreur et de la barbarie avait été atteint, même si nous étions conscients du fait que tout danger n’était pas forcément à écarter.
Il n’en a rien été puisque des actes terroristes isolés ont continué à être perpétrés en métropole et que des évènements dramatiques se sont aussi produits en Belgique, en Afrique, en Turquie, au Moyen-Orient.

Après la tuerie dans la soirée du 14 juillet à Nice qui a fait de très nombreuses victimes, endeuillé notre pays, y suscitant à la fois une profonde inquiétude, de l’exaspération et une colère bien compréhensible, nous nous réunissons à nouveau ici sur le Parvis des Droits de l’Homme à Champ Fleuri.

Alors que le risque de banalisation de ces évènements est présent et que le sentiment d’impuissance et l’état de résignation sont susceptibles de l’emporter sur notre détermination, il nous faut absolument démonter à La Réunion la constance de notre mobilisation pour condamner les crimes et marquer notre solidarité avec les familles des victimes et avec nos institutions.

Si notre démarche reste modeste, elle et à l’unisson avec l’élan national et international suscité par tous ces attentats aveugles et gratuits.
Elle traduit également une réalité qui est la nôtre, celle d’une société construite sur la diversité et le pluralisme, attachée aux valeurs de tolérance et d’ouverture, et caractérisée par un Vivre Ensemble qui reste fragile certes, mais que nous attachons à consolider notamment au sein du Groupe de Dialogue Interreligieux.

Tous ces attentats de la part de groupuscules minoritaires, voire d’individus isolés et dangereux dans la plupart des cas passés par la case prison, traduisent une volonté implacable d’attaque du pays et de ses institutions et de faire délibérément le plus grand nombre de victimes anonymes, innocentes, y compris comble de l’horreur des enfants.

Leur objectif avéré est de susciter la peur dans la population, d’y créer des tensions, de provoquer des discriminations, l’exclusion, le rejet et de pousser ainsi au chaos.
Cette guerre déclarée et ces violences constituent un véritable déni de moralité, de croyance religieuse, de respect des valeurs les plus élémentaires et en définitive de civilisation et tout simplement d’Humanité.

Au nom du CRCM, Conseil Régional du Culte Musulman de La Réunion, instance représentative élue, regroupant la quasi-totalité des associations cultuelles Sunnites et Chiites de notre île, nous tenons de la façon la plus ferme à condamner ces crimes odieux qu’aucune cause, qu’aucune religion, qu’aucune croyance, et qu’aucune philosophie ne peuvent justifier.

En ces temps difficiles et de peine, nous avons une pensée émue pour toutes ces victimes et ces blessés et nous présentons nos condoléances attristées aux familles endeuillées.

Nous souhaitons également marquer notre soutien et notre confiance à nos institutions en charge par ailleurs de la sécurité de la population et garantes des droits et libertés individuels inhérents à notre démocratie.
Nous nous félicitons par ailleurs de la grande maturité de nos concitoyens qui malgré l’émotion et le choc intenses, dans leur immense majorité, appellent à l’unité et à la solidarité nationales, au lieu de pousser au « réveil des mauvais instincts » et de « jouer avec le feu ».

Le CRCM pour conclure, rappelle puisqu’il faut encore le faire, que tous ces crimes n’ont rien à voir avec l’Islam et ses valeurs qui invitent à la paix et à la fraternité humaine.
Le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) au plan national et toutes les associations et fédérations musulmanes en France ont d’ailleurs rapidement et clairement pris position en ce sens.

Aucune religion n’invite à tuer, et à porter atteinte à l’intégrité physique et morale de son prochain. Assassiner au nom de Dieu est le comble même de l’ignorance et de l’obscurantisme qui manifestement ici conduisent au fanatisme et au crime.

Les évènements tragiques sont encore trop proches, l’émotion qu’ils suscitent trop grande, si la priorité demeure la sécurité immédiate et l’attention à porter aux victimes et au deuil des familles, il faudra bien à un moment essayer de comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là, et s’attaquer alors aux vrais problèmes de fond tant en interne avec les questions sociétales, qu’à l’international avec le désordre mondial qui se banalise et s’amplifie et provoque des centaines de milliers de morts, des destructions massives dans les pays, de l’effacement du patrimoine culturel et archéologique mondial et jette des millions de personnes hors de chez elles dans le dénuement le plus total.

Enfin, et comme l’extrême gravité de la situation l’exige nous attendons au niveau national, non pas des polémiques stériles et des surenchères politiciennes, mais une unité et une concorde nationales indispensables pour pouvoir répondre aux défis qui sont immenses.


Kanalreunion.com