Hommage

Décès d’Aude-Emmanuelle Hoareau

Témoignages.re / 16 octobre 2017

JPEG - 45.1 ko
La Docteure en philosophie Aude-Emmanuelle Hoareau, ex-présidente du Cercle Philosophique Réunionnais.

 

Le Cercle Philosophique Réunionnais transmet avec beaucoup de peine une triste nouvelle : le décès ce vendredi de son ancienne présidente (2011-2015), Aude-Emmanuelle Hoareau, victime d’un AVC mortel à l’âge de 39 ans.

Comme le dit Jean Viracaoundin, le nouveau président du Cercle Philosophique Réunionnais, « sa disparition est, pour nous, un événement tragique : au-delà de sa jeunesse, elle était une des seules Réunionnaises (sinon la seule) à avoir un si haut niveau en philosophie. La Réunion perd donc ce qui aurait été une grande promesse de lumière ». Le Cercle Philosophique Réunionnais adresse bien sûr ses sincères condoléances à son compagnon, Benoît Clay, qui est l’auteur du logo de l’association et qui avait illustré le très bel ouvrage collectif que le CPR a publié en novembre 2011 sous le titre : ‘’Manifeste pour une pensée créole réunionnaise’’ et à toute sa famille.

« Nous vous informerons dès que possible sur les dates et lieux de la veillée éventuelle et des obsèques de notre chère Aude-Emmanuelle », conclut le Cercle Philosophique Réunionnais.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour
    Nous sommes effectivement attristés par le décès de notre ancienne présidente qui à quitté la présidence il y a quatre ans. Mais nous ne nous sommes nullement engagés à informer des lieux et dates des obsèques. Cet engagement ne concerne que la personne qui la faite pas le cercle philosophique
    Jean viracaoundin
    Président du cercle philosophique réunionnais

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Aude-Emmanuelle était votre amie, elle était ma nièce !
    Adorée de nous tous, proches, son père, mon jeune frère Armand, sa mère, Martine, mais aussi de sa belle-mère Claudette, son mari, Benoit, pour qui, elle fut une compagne formidable ; cette amie de tous les jours, des moments de joies, de plaisirs et des heures difficiles. La liste, nous le savons, est très longue, toutefois un mot particulier pour le jeune et adorable Raphaël, son fils. Au revoir Aude-Emmanuelle, et merci pour tout ce que tu nous a procuré pendant ce trop court séjour auprès de nous. Tonton Papou.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Chez certaines peuplades micronésiennes, une coutume voulait, pour que l’île restât une île, que l’on enfonçât chaque année un peu plus un grand clou dans le sol. La croyance voulait que cela empêchât l’île de dériver jusqu’à une autre terre.
    Aude-Emmanuelle Hoareau de la même manière a enfoncé des clous, des clous qui ont pénétré profondément le basalte de la terre réunionnaise, une terre de souffrances, d’exil, d’esclavages, de violences, de métissages, de vivre-ensemble, et d’espoirs. Ses clous avaient pour noms : "Concepts pour penser créole" (2010), et "Manifeste pour une pensée créole réunionnaise" (2011) rédigé par un collectif qu’elle dirigea et qui fut publié par le Cercle philosophique réunionnais où je la rencontrais. Par ses travaux, elle a sondé et synthétisé l’âme créole réunionnaise, elle a cherché à mieux définir la pensée qui constitue l’ici, l’hic et nunc, pour mieux interagir avec elle.
    Derrière cette auteure, je salue une excellente personne, munie des rares qualités - quand on a un tel degré de formation, de discrétion- d’humilité et de modestie.
    Mille pensées à ses proches et à ses ami.e.s.

    Article
    Un message, un commentaire ?