Hommage

Décès de Jacques Sylla

Un acteur du rapprochement entre La Réunion et Madagascar nous a quittés

Témoignages.re / 28 décembre 2009

Premier ministre de Madagascar de 2001 à 2007, Jacques Sylla est décédé ce samedi 26 décembre 2009 des suites d’une longue maladie.
Avocat de profession, il s’est très tôt engagé en politique. En 1993, il est nommé par Albert Zafy, ministre des Affaires étrangères. Après la présidentielle de 2001 et la crise qui suivit, il est nommé Premier ministre par Marc Ravalomanana. Il restera durant six années à ce poste, ce qui est une longévité exceptionnelle pour un chef de gouvernement, tout pays confondu.
Après son départ de la primature, Jacques Sylla est devenu président de l’Assemblée nationale. A l’arrivée au pouvoir de la Haute autorité de transition, Jacques Sylla a tenté de rapprocher les points de vue des différentes parties de la crise. Jusqu’à son dernier souffle, il a donc lutté pour le rassemblement de son peuple.
Jacques Sylla était aussi un acteur du renforcement des liens entre nos deux îles. Parmi ses actions, citons sa participation à l’inauguration de la Maison de La Réunion à Antananarivo en 2006. Et l’année suivante, il a donné une conférence à La Réunion, à l’occasion de la commémoration de la fête nationale de Madagascar. C’est lorsqu’il était Premier ministre qu’ont été signés plusieurs accords importants qui ont donné un aspect concret au co-développement. C’est par exemple le partenariat d’appui au système éducatif malgache dans le cadre duquel de jeunes Réunionnais participent à des actions de co-développement en tant que volontaires du progrès.


Nos peines

Message de Paul Vergès

Samedi, Paul Vergès, Président du Conseil Régional de La Réunion, a publié le message suivant suite au décès de Jacques Sylla.

« C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Jacques Sylla.
Je voudrais d’abord saluer l’ami, qui a beaucoup œuvré pour le renforcement des relations entre La Réunion et Madagascar.
Je voudrais également rendre hommage à celui qui fut une personnalité de premier plan, et dont la stature d’Homme d’Etat l’avait conduit à exercer d’éminentes responsabilités dans son pays.
Durant ces derniers mois où il luttait courageusement contre la maladie, Jacques Sylla a apporté sa contribution au processus de Transition et participait activement à l’effort de réconciliation nationale dans le souci de l’intérêt du peuple malgache.
A son épouse, à sa famille, à ses amis et à tous ses compatriotes touchés par sa disparition, j’adresse, en mon nom personnel et au nom du Conseil Régional de La Réunion, mes très sincères condoléances. »


Kanalreunion.com