Hommage

Dominique Blanc : un engagement militant au service de son pays

Nos peines

Témoignages.re / 19 octobre 2010

C’est hier au Centre funéraire de Commune Primat qu’ont eu lieu les obsèques de Dominique Blanc, président de la Maison des associations du Port. "Témoignages" revient aujourd’hui sur le parcours de Dominique Blanc, et en particulier sur tout ce qu’il a apporté au peuple réunionnais.
“Témoignages” renouvelle ses sincères condoléances à toute la famille de Dominique, en particulier Nathalie et leurs enfants, ainsi que tous ses proches.

Après un Bac littéraire en 1970, Dominique Blanc s’inscrit en Faculté de Lettres classiques et de Droit, dans un Institut d’études politiques, Bordeaux (Sections politique et social, droit international) puis en I.U.T. de journalisme à Bordeaux.
En 1976, il intègre l’École normale d’instituteurs de Savenay-Loire Atlantique et en ressort 2 années après avec un Certificat d’aptitude pédagogique d’instituteur.
Dominique Blanc fait ses premiers pas en tant que journaliste chroniqueur, pigiste pour “Ouest France” au début des années 70, travaille ensuite dans la publicité en Loire-Atlantique puis devient instituteur en classe d’adaptation et en maternelle à Nantes avant de devenir formateur pour les enseignants en maternelle et primaire en Loire Atlantique.

Instituteur et journaliste

Il arrive à La Réunion au début des années 80. Il est instituteur et directeur d’école maternelle au Port jusqu’en 1991, tout en étant chargé de la Communication et des Relations publiques pour des événements culturels tels que le Festival de cinéma “La scène et l’écran” à La Réunion en 1984. Pendant cette période, il réalise également un documentaire sur l’architecture créole “Taq’ pas la porte” de Sandro Agénor en 1988, diffusé sur RFO, le film “Un simple oubli” et le clip “Docker” (Ti Fock) de Sandro Agénor en 1992, diffusés sur RFO.
En 1985, il devient journaliste rédacteur pour “Le Quotidien” de La Réunion. puis de 1987 à 1989 journaliste chroniqueur pour "Le Quotidien Dimanche”.
En 1992, il est responsable-présentateur d’émissions telles que “Études surveillées”, sur KOI, une émission interactive de soutien scolaire en direct pour enfants et adolescents, puis de 1993 à 1995, responsable-présentateur d’émissions institutionnelles bi-hebdomadaires pour la Ville du Port et de La Possession. A la même période, jusqu’en 2004, il est également responsable de la rédaction du journal municipal de la Ville du Port “Le Port sa mèm mèm” et a collaboré à d’autres journaux de commune tels que “Jujube” (La Possession), “Le Flamboyant” (Saint-Louis), “Etoile du Sud” (Saint-Pierre), etc.
De 1996 à 2000, il est, entre autres, responsable de l’axe “Éducation à la citoyenneté” dans le cadre du Projet éducatif global (PEG) de la Ville du Port et devient en 2002 le directeur de publication du “Portois”, 1er magazine associatif de La Réunion.

Grande implication dans la vie associative

Dominique Blanc s’est aussi beaucoup investi dans la vie associative.
De 1969 à 1973, il a été membre des “Jeunesses Littéraires de France”, représentant les éditions du Cercle d’Or, en 1979 vice-Président de l’AGIEM en Loire Atlantique, puis de 1981 à 1985 délégué départemental (Loire Atlantique) pour le congrès national de l’AGIEM à Strasbourg.
À La Réunion, il est vice-président de l’AGIEM (Association générale des institutrices et instituteurs d’écoles maternelles). Il participe également aux Journées de la Culture en tant que membre des commissions “Littérature” et “audiovisuel” à La Réunion.
Il fut également vice-président de la Fédération des Œuvres Laïques, président de l’association “Tatou” et rédacteur en chef du magazine (culturel et BD) “Tatou”, La Réunion.
Au Port, il a été vice-président de l’association culturelle “Village Titan”.
Entre 1988 et 1989, il crée l’association “ARTMAFATE” et organise deux festivals “ARTMAFATE” à la Nouvelle.
En 1991, il est membre de l’association pour la photographie “Entre-Vues”, et participe à l’organisation des Rencontres internationales de la Photographie pour la Ville du Port. Depuis 2006, Dominique Blanc était le président de la Maison des Associations du Port.


Kanalreunion.com