Hommage

« Gisèle n’eut de cesse d’affirmer la justice »

Huguette Bello, députée et maire de Saint-Paul

Témoignages.re / 2 juillet 2011

Huguette Bello évoque le mot d’ordre "Ho tonga anie ny Fahafhana", "Que vienne la liberté", un « cri d’espérance et de lutte » que Gisèle Rabesahala, combattante inlassable de la liberté, a fait vivre pendant un demi-siècle.
C’était le mot d’ordre adopté par le Comité de solidarité de Madagascar que présidait Gisèle.
« Combattante de la liberté, Gisèle n’a jamais manqué de manifester sa solidarité avec les peuples en lutte : Vietnam, peuples d’Afrique, solidarité avec le peuple de La Réunion », déclare la députée-maire de Saint-Paul.
La parlementaire rappelle que cette solidarité s’exprimait notamment au travers d’actions menées avec la section de La Réunion de l’Union des femmes de France, qui deviendra l’Union des femmes de La Réunion.
« Femme debout », « Gisèle n’eut de cesse d’affirmer la justice et de combattre toutes les injustices », poursuit la présidente de l’UFR. « Avec Gisèle, c’est un peu de l’âme de Madagascar qui s’en est allée, il faut lui rendre hommage ».


Kanalreunion.com